×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Covid 19 : Olivier Véran annonce un couvre-feu localisé dès 18 heures

Vie professionnelle - mercredi 30 décembre 2020 12:38
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Olivier Véran, présent sur le plateau du 20 heures de France 2 mardi 29 décembre. A gauche : Karine Baste-Régis, présentatrice du JT.
Olivier Véran, présent sur le plateau du 20 heures de France 2 mardi 29 décembre. A gauche : Karine Baste-Régis, présentatrice du JT.

A la suite du conseil de défense et de sécurité national qui s'est tenu en fin de matinée mardi 29 décembre, Olivier Véran a annoncé au journal télévisé de France 2 le soir même qu'il n'y aurait pas de reconfinement général ni local mais un couvre-feu avancé à 18 heures dans une quinzaine de départements à partir du 2 janvier. "La France est confronté à une situation épidémique instable (...). Le contrôle de l’épidémie n’est pas assuré et la pression sur notre système de santé reste trop forte", a tenu à rappeler en préambule le ministre de la Santé, Olivier Véran. Si "l’idée du confinement généralisé ou localisé à ce stade", est écartée, en revanche, a-t-il précisé "nous ferons une extension des couvre-feux dans les régions où l’épidémie est forte à partir du 2 janvier. Il débutera à 18 heures (contre 20 heures à l’heure actuelle) et durera le temps nécessaire pour vérifier une stabilisation voire une amélioration de la situation sanitaire". 

Olivier Véran a identifié quatre régions dans lesquelles "la situation est plus problématique" : le Grand Est, la Bourgogne Franche-Comté, la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le département des Alpes-Maritimes en région Paca. Le ministre de la Santé a précisé à la presse que 15 départements seraient visés.

Il s’agit des départements suivants :

Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Doubs, Ardennes, Jura, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Haute-Saône, Vosges, Territoire de Belfort, Moselle, Nièvre et Saône-et-Loire.

Autre information : la réouverture des musées, cinémas et pistes de ski n'aura probablement pas lieu début janvier, comme annoncé. "Nous avons besoin de voir l’effet de Noël […] l’effet éventuellement du Nouvel An […] et d’ici début janvier nous y verrons plus clair sur la situation sanitaire, indique d’abord Olivier Véran. Mais de toute évidence on ne pourra pas lever la totalité des contraintes." 

Pour les bars et restaurants :"Il paraît difficile de se projeter dans un hiver clément qui nous permettrait imaginer sortir la tête de l’eau", a expliqué Olivier Véran. La réouverture prévue fin janvier est donc loin d'être acquise. 

#Coronavirus #Covid19 #OlivierVeran 

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Communication digitale : web, mobile et réseaux
par Vanessa Guerrier-Buisine
Services