Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Activité au plus bas, les hôtels demandent les mêmes aides que pour les restaurants : Jean-Virgile Crance, président du GNC

Vie professionnelle - mercredi 25 novembre 2020 10:52
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Jean-Virgile Crance.
Jean-Virgile Crance.

N’étant pas fermés administrativement, les hôtels ne bénéficient pas de toutes les aides annoncées par l’Etat alors que les chiffres d’affaires sont au plus bas, faute de clientèle. Jean-Virgile Crance, président du Groupement National des Chaînes (GNC), a réagi ce mercredi 25 novembre sur BFM Business, à la suite de l’allocution du Président de la République de mardi. Extraits

  • "Cela a été une année de quasi-torture et on a le sentiment que c'est la mise à mort."
  • "Au stade où nous sommes rendus, avec des fêtes qui ne vont pas pouvoir se passer comme on l'aurait souhaité, comment pouvons-nous comprendre que l'on exclut d'un dispositif spécifique les hôtels alors que nous avons toujours travaillé sur la globalité de la filière des cafés, hôtels, restaurants, discothèques ?"
  • Les hôteliers attendent "tout simplement le même dispositif" que pour les restaurants. "Aujourd'hui, il n'y aucune raison que ce ne soit pas le cas puisque nos établissements hôteliers (…) subissent une fermeture administrative partielle" liée à la fermeture de leur restaurant et bar.
  • "Tous les professionnels des cafés, hôtels, restaurants, discothèques attendent le même dispositif sur toute la durée [du reconfinement, ndlr] et non pas là, à partir du mois de décembre, mais de façon rétroactive à partir de la première date de ce début de reconfinement"

#coronavirus #covid19 #jeanvirgilecrance #hotel #hotellerie #confinement #reconfinement #GNC



Journal & Magazine
Services