Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Les centres de congrès et parcs des expositions en chute libre

Vie professionnelle - mercredi 14 octobre 2020 16:40
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Pour 86% des interrogés, une réduction du nombre des manifestations est à prévoir à moyen terme.
Pour 86% des interrogés, une réduction du nombre des manifestations est à prévoir à moyen terme.

Les palais et centres de congrès, les centres de conférences et les parcs des expositions sont en ‘grande souffrance’. L’enquête* que vient de publier Coach Omnium permet de mesurer la situation. Les trois quarts des professionnels estiment que leur chiffre d’affaires va reculer de plus de 50% cette année par rapport à l’an dernier et 27% prévoient jusqu’à 70% de pertes d’activité. « La perplexité est à con comble. Il s’en suit un pessimisme généralisé, tant on est dans le flou et sans aucune visibilité sur l’avenir, à court et moyen termes. » Seulement 19 % des professionnels restent optimistes sur le marché des MICE (Meeting, Incentive, Conventions, Events) contre 87% fin 2019 (avant la crise sanitaire), 53% sont pessimistes et 26% ne se prononcent pas par manque de visibilité. 

Annulations et reports de manifestations : la totalité des centres de congrès et parcs ont vu de très nombreuses manifestations reportées ou supprimées. 86% estiment que la crise économico-sanitaire va entrainer une réduction du nombre de manifestations à moyen terme. Dans ¼ des reports, aucune date n’est pour l’instant fixée par les commanditaires.

Pour les manifestations maintenues : suppression des cocktails, soirées et activité périphériques, limitation du nombre de participants, visio-conférences, réduction de la durée.

Investissements : 6 fois sur 10, les investissements prévus seront ajournés ou supprimés à cause de la crise économique liée au Coronavirus.

*Enquête quali-quantitative réalisée auprès de 58 centres de congrès et parcs des expositions en France en septembre 2020.

#coronavirus #covid19 #MICE #congres #salon