Didier Chenet (GNI) : "Nous allons lancer de grands travaux et nous donner les moyens de les faire aboutir"

Lyon (69) Le Groupement national des indépendants (GNI) tiendra son congrès annuel les 14 et 15 novembre, à la Cité internationale. Didier Chenet, président du GNI, nous explique et détaille le programme : 'Comprendre, entreprendre et surprendre ensemble'.

Publié le 08 novembre 2022 à 11:35

L'Hôtellerie Restauration : Le septième congrès du GNI se déroulera les 14 et 15 novembre prochains à la Cité internationale de Lyon. Il a pour thème : Comprendre, entreprendre et surprendre ensemble. Un titre ambitieux... Pourriez-vous nous en dire plus ?

Didier Chenet : Lors de ce congrès, nous allons lancer de grands travaux et nous donner les moyens de les faire aboutir. Avec ‘Comprendre’, il s’agit de faire un état des lieux de la situation économique, sociale, financière, digitale et sociétale des entreprises du secteur. Après deux ans de crise, neuf mois de guerre, avec des sujets comme l’inflation, l’attractivité et la responsabilité des entreprises dans le cadre de la transition écologique, on s’est dit qu’il fallait faire un point sur la situation. La Banque de France sera parmi nous pour aborder la situation économique.

Ensuite, on veut ‘surprendre’ les professionnels sur les pratiques que certains mettent déjà en place. La révolution environnementale se fera, avec ou sans eux, donc il ne faut pas hésiter à être ambitieux. Un autre volet portera sur les travaux auxquels nous consacrerons la deuxième journée : l’emploi, la formation, l’attractivité et les métiers et une deuxième partie sur la transition écologique.

Je tiens également à mettre en avant l’une des tables rondes qui aura pour thème les autoentrepreneurs. En effet, ce congrès sera aussi le moment de se poser des questions, de réfléchir à des solutions sans tabou mais en mesurant malgré tout l’importance des sujets. Et nous plaidons, par exemple, en faveur d’un recours évidemment modéré aux entrepreneurs.

Enfin, de nombreux collègues européens seront également invités à ce septième congrès.

 

Votre dernier congrès était marqué par la présence de nombreuses personnalités. Comptez-vous reproduire la même performance ? 

Nous avons invité beaucoup de personnalités. Malheureusement, la forte activité et le fait que ce ne soit pas à Paris ne jouent pas en notre faveur. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, participera par vidéo. En revanche, Olivia Grégoire, ministre chargée des PME, du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme, sera présente durant la matinée du 15 novembre. Pour le reste, nous attendons encore des réponses. Le sujet de l’emploi et des travailleurs étrangers est d’actualité et important. De nombreux professionnels du secteur seront présents et nous comptons bien évidemment sur la présence de Thierry Marx, le nouveau président de l’Umih.

 

GNI #lyon# Didier Chenet congrés


Photo

Publié par Romy CARRERE



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Responsable de salle H/F

75 - PARIS 14

Le Ker Beer à Paris Montparnasse recherche en CDI temps plein son responsable de salle (H/F) avec expérience en mixologie. Nous proposons sur deux établissements un bel échantillon de bières artisanales et une carte de cocktails avec des alcools bretons. Expérience réussie dans le même poste.

Posté le 29 février 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

Canada

H/F Vous êtes bien plus qu'un professionnel de la cuisine ou de la salle, vous êtes un artisan de l'expérience culinaire ? Vous avez une passion pour l'excellence, que ce soit dans la préparation des mets ou dans le service à la clientèle ? Si vous êtes prêt pour une aventure professionnelle enrich

Modifié le 28 février 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

92 - NANTERRE

Brasserie sur Nanterre, CDI 39h,poste de SECOND DE CUISINE (H/F).Flexible et prêt à s’investir dans notre équipe. Travail en étroite collaboration avec le chef de cuisine. Norme HACCP à connaître. Salaire 1900 à 2000 €net. Poste avec 3 coupures et 2 continues. 2 jours et demi à trois jours de repos.

Posté le 28 février 2024