Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Réunion à Matignon, ce 29 septembre, entre le Gouvernement et les organisations professionnelles CHR

Vie professionnelle - mardi 29 septembre 2020 15:43
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Alors que des fermetures de bars et de restaurants sont effectives dans les zones écarlates et que des restrictions d'horaires ont lieu dans 11 grandes villes, une réunion d'urgence a eu lieu avec les organisations professionnelles avec le Premier Ministre et plusieurs membres du Gouvernement à Matignon. Ce qu'il faut retenir.



Les représentants des organisations professionnelles ont été reçus ce mardi à Matignon pendant plus de deux heures. Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, a pris la parole devant la presse au terme de la réunion. Il était entouré de la ministre du Travail, Elisabeth Borne, du ministre délégué au TPE et aux PME, Alain Griset et du secrétaire d’Etat au tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne. Sébastien Bazin, qui avait été missionné par le Gouvernement pour piloter le protocole sanitaire des CHR, Roland Héguy, président confédéral de l’Umih, Didier Chenet, président du Groupement National des Indépendants, Jean-Virgile Crance, président du GNC et Hervé Dijols, co-président du SNRTC ont répondu ensuite aux questions.

Principales annonces du Gouvernement :

Le montant du fonds de solidarité est porté jusqu’à 10 000 euros et les conditions d’accès devraient être améliorées courant octobre.

Le dispositif d’activité partiel reste inchangé pour les entreprises CHR touchées par la crise jusqu’au 31 décembre.

L’exonération des charges est maintenue.

Le secteur de l’événementiel, dont les traiteurs, vont bénéficier de mesures spécifiques qui devraient être dévoilées la semaine prochaine.

Côté professionnels :

Sébastien Bazin annonce que le protocole sanitaire des CHR « sera réévalué » afin « qu’il soit plus efficace ». Mais il faut « arrêter de stigmatiser notre secteur alors que nous faisons tout pour protéger les consommateurs ».

Didier Chenet, président du GNI : « Nous avons cruellement manqué de concertation avec le ministre de la santé » et nous « voulons aujourd’hui pourvoir discuter avec ce ministère afin qu’il appréhende les chiffres en connaissance de nos métiers. Nos métiers ne sont pas tous identiques ». Ce matin « le professeur Salomon nous a présenté des chiffres mais nous devons obtenir à quoi ces chiffrent se réfèrent ».

Roland Héguy, président confédéral de l’Umih : « Nous nous devons d’alerter le Premier Ministre que les CHR sont excédés. Nous devons protéger les citoyens tout en préservant les entreprises, car nos entreprises n’ont plus les moyens de fermer. Il y a eu beaucoup d’excès sur l’espace public et nous n’en sommes pas la cause ».  

Les organisations professionnelles demandent que la clause résolutoire pour loyers impayés, qui est de nouveau accessible aux bailleurs depuis le 10 septembre, soit de nouveau suspendue.

A noter encore  :

Le PGE passerait de 1 à 6 ans, avec un taux encadré entre 1 et 2,5% selon les dossiers.

Le report des échéances bancaires pourrait passer de 6 mois à 12 mois.

Le maintien du dispositif d’activité partiel jusqu’au 31 décembre doit permettre au secteur d’accéder aussi à l’activité partielle de longue durée, dispositif qui nécessite un accord collectif, comme un accord de branche.

Pas de « pronostic » (à date) sur l’extension des zones écarlates.

Bruno Le Maire doit recevoir les assureurs, notamment sur l’investissement dans le cadre du plan de relance.

Le prochain Comité interministériel du tourisme est prévu mi-octobre.

#coronavirus #covid19 #matignon #fermetures #bars #restaurants #horaires


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
Services