Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Un marché domestique solide et une situation très contrastée suivant le niveau d'exposition aux clientèles extra-européennes

Vie professionnelle - lundi 31 août 2020 12:39
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Le baromètre mensuel d'Atout France et de l'Office de tourisme et des Congrès de Paris confirme la grande volatilité des marchés.




© GettyImages


Si les intentions de départ vers la France étaient stables début août pour les 6 prochains mois, avec un début d’attractivité retrouvée pour Paris et sa région, les risques d’annulation et de report augmentent également en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des conseils aux voyageurs émanant des différents gouvernements européens vis-à-vis de leurs ressortissants.

 Intentions de voyages

Les vacances sur le marché domestique restent la priorité de tous avec des situations différentes suivant les contextes économiques et les mesures d’accompagnement mises en place par les Etats, qui permettent ou non de maintenir les taux de départ en vacances. Le palmarès des marchés les plus dynamiques vis-à-vis d’un futur séjour en France change peu par rapport au mois dernier. A noter la bonne tenue des marchés belge, néerlandais et suisse début août au moment de l’enquête. Le marché britannique était alors toujours très en retrait.
La réinstauration d’une quatorzaine au retour d’un séjour en France à compter du 15 août, et l’ajout de la France ou d’une partie de ses régions et départements aux pays déconseillés en Belgique, en Allemagne et en Suisse au cours de la 2ème quinzaine d’août devrait malheureusement se traduire par une baisse des intentions de séjour en France lors de la prochaine vague d’enquête.

#tourisme #atoutfrance



Destinations recherchées pour un séjour dans les 6 prochains mois (début août)

- par les Français : 5 régions étaient davantage recherchées : Provence-Alpes-Côte d’Azur
(24%), Auvergne-Rhône-Alpes (19%), Nouvelle-Aquitaine (18%), Bretagne (16%) et
Occitanie (15%). On note, comme cela a été constaté durant tout l’été, une forte
répartition des intentions de départ dans tous les territoires.

- par les Européens de l’Ouest : Si Paris-Île-de-France captait logiquement la part la plus
importante avec 23% des séjours envisagés par les marchés d’Europe de l’Ouest, d’autres
destinations à forte notoriété figurent également en bonne position : Bretagne (19%),
Normandie et Provence-Alpes-Côte d’Azur (17% chacune) notamment.

Période de départ envisagée

Si pour certains marchés, le taux de départ chute après les 2 mois d’été, les résultats de
l’enquête menée début août montraient qu’il existait encore d’importants potentiels pour les 4
derniers mois de l’année, notamment pour les marchés d’Europe du Nord, la Chine et les EtatsUnis. La concrétisation sera naturellement soumise à l’évolution du contexte sanitaire et des
mesures adoptées par les différents Etats vis-à-vis des séjours en France dans les prochaines
semaines.

Journal & Magazine
Services