×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Retour du Paris Cocktail Week dans la capitale

Vie professionnelle - mardi 21 janvier 2020 10:53
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

La 6ème édition du Paris Cocktail Week va débuter ce vendredi.





A partir du 24 janvier et jusqu'au 1er février, la capitale se met à l’heure du cocktail. 50 bars « castés pour la qualité du lieu, des drinks et des bartenders » vont proposer deux cocktails inédits, avec et sans alcool et à prix doux. De nombreux événements, master-class et soirées spéciales, sont organisés durant la semaine. L’occasion de découvrir toutes les nouvelles tendances du bar dont le circuit-court ou la chasse au gaspi font partie, à l’image du bar Monsieur Antoine, créé par Vincent Pinceloup et Hugo Pomarat, qui proposent des cocktails de saison, créés avec l’objectif de « diminuer drastiquement les déchets » en réutilisant par exemple des zests pour la confection des sirops. Même démarche de rationalisation des déchets chez Andrian Nico au 1802 ou encore au Danico, à la Divine, au Breiz Café Montorgueil, au Combat, au House Garden ou encore à La Mina. Chez eux « rien ne se perd, tout se transforme ». Les organisateurs du Paris Cocktail Week notent également la montée en puissance du sans alcool. « Le spirit-free est passé d’une non-préoccupation à l’une des tendances les plus scrutées. A l’internationale et surtout dans le pays anglo-saxon, les bars 100% spirit-free de sont de plus en plus nombreux et ils marchent. En France, les ventes de cocktail spirit-free augmentent de 20% chaque année depuis 2017. »

#Cocktail #ParisCocktailWeek #Bar 

Journal & Magazine
Services