×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

L'Umih, co-pilote 'officiel' de la politique du tourisme

Vie professionnelle - lundi 25 novembre 2019 15:26
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Biarritz (64) Près de 600 congressistes étaient présents la semaine dernière à Biarritz pour le congrès annuel de l'organisation professionnelle, placé sous la bannière : Tourisme, accélérateur des territoires.



De bonnes nouvelles sont tombées durant le 67ème congrès de l’Umih, comme l’adoption par l’Assemblée nationale d’un amendement qui permet, entre autres, la création de nouvelles licences IV ou la mise en place du Comité de filière du tourisme, présidé par Jean-Baptiste Lemoyne et qui aura pour vice-président, le président confédéral de l’Umih, Roland Héguy : « Pour l'Umih, c’est l’accession au co-pilotage de la politique du tourisme que nous attendons depuis longtemps ; nous réclamions un ministère du tourisme, mais là, c’est mieux, nous sommes dedans ! » s’est-il félicité. Ce comité sera désormais l’interlocuteur des pouvoirs publics pour tous les métiers de la filière. Le Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, en charge du tourisme, a par ailleurs annoncé le renouvellement pour une année supplémentaire des zones de revitalisation rurales, dispositif qui aide au développement des entreprises dans les territoires ruraux à travers des mesures fiscales et sociales, qui devait s’arrêter au 31 décembre. Jean-Baptiste Lemoyne a également insisté sur les relations entretenues avec la profession, saluant par exemple le travail effectué par les Logis qui ont inauguré début septembre la première Auberge de Pays à Bologne en Haute-Marne. « Je souligne cette initiative parce que cela montre que vous vous réinventez ». 

Airbnb, encore…

Une mauvaise nouvelle toutefois a échauffé les esprits, celle du partenariat signé entre le Comité international olympique (CIO) et Airbnb.  Alors que l’offre hôtelière et de nombreux aspects sécuritaires ont pesé dans le dossier de candidature de la ville de Paris aux JO 2024, les hôteliers ont eu la nette sensation d’avoir été trahis. Roland Héguy et Jean-Virgile Crance, président du GNC ont d’ailleurs fait savoir qu’ils « s’opposaient » à ce principe de partenariat » et attendaient des explications du Cojo (Comité d’organisation du JO Paris 2024) : « Les hôteliers se sont mobilisés et engagés, les organisations professionnelles ont fait tout le travail. Cette annonce est scandaleuse. Il est, en outre, outrageux, de faire de cette entreprise qui joue de la dérèglementation dans tous les pays du monde un partenaire mondial du CIO. Où est la moralité ? ». Une incompréhension et une colère largement partagées par le président de l’hôtellerie française, Laurent Duc, qui réclame un nouveau tour de table, voire une prise de position de l’Etat. Chez les restaurateurs, l’avenir de l’artisan cuisinier et de l’Association française des maîtres restaurateurs, la prochaine édition du concours Jeunes Talents Maîtres Restaurateurs qui fera étape dans dix régions pour son dixième anniversaire et le gaspillage alimentaire ont animé les débats. « La restauration commerciale, est un acteur clé pour l’économie du pays. Elle représente 55,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires, près de 196 000 établissements dont 85% ont moins de 10 salariés et près de 840 000 salariés, soit plus de la moitié des emplois du secteur touristique » ont rappelé Hubert Jan, président d’Umih Restauration et Jean Terlon, vice-président de la branche. 

L'Umih, partenaire de la Rugby World Cup 2023

Jeudi, Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby et Claude Atcher, directeur du comité d’organisation de la prochaine coupe du monde de rugby, France 2023, ont entériné avec l’Umih une convention de partenariat destinée à relayer l’événement dans tous les territoires. Organisée du 8 septembre au 21 octobre 2023, la Coupe du monde de rugby, qui fêtera sa 10ème édition, devrait ainsi permettre de prolonger la saison estivale. France 2023, qui recensera sur sa plateforme les établissements partenaires, leur proposera des ‘formations’ pour optimiser l’accueil des spectateurs et des visiteurs. Les dirigeants de l’Umih ont également signé la semaine dernière le nouveau manifeste de Gérard Cagna, intitulé Accueil, Acculturation et Accompagnement, incitant les professionnels à réfléchir au management qu'ils pratiquent. 

#CongresBiarritz #JeanBaptisteLemoyne #RolandHeguy #JO2024 #rugby #France2023 #Airbnb #CIO #CongresUmih2019 #CongresUmih


Sylvie Soubes