×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

OTA : les hôteliers francophones veulent que les Autorités nationales de la concurrence prennent position

Vie professionnelle - lundi 14 octobre 2019 10:06
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Lausanne (SUISSE) Le 2ème Forum des associations hôtelières francophone s'est tenu la semaine dernière à l'Ecole hôtelière de Lausanne et réunissait des délégations françaises, belges, luxembourgeoises, québécoises et suisses.



La délégation française était emmenée par le président confédéral de l'Umih, Roland Héguy.
La délégation française était emmenée par le président confédéral de l'Umih, Roland Héguy.

Au cœur des travaux qui se sont déroulées les 6 et 7 octobre en Suissse, les relations avec les plateformes numériques dont la position dominante de « certaines plateformes de réservation en ligne étouffe la liberté d’entreprendre des hôteliers ». Les associations s’appuient aujourd’hui sur l’évolution de la législation européenne pour réclamer aux Autorités de la concurrence des différents pays de prendre position « en interdisant ou en confirmant l’interdiction des clauses tarifaires imposées unilatéralement aux hôteliers par les plateformes de réservation en ligne », elles dénoncent en outre un dialogue à sens unique avec les sites. Le Forum a également indiqué travailler à l’élaboration d’un programme international d’actions pour l’emploi autour du thème : ‘attirer, former, fidéliser’. « Les employeurs doivent opérer un véritable changement culturel, afin de mieux prendre en compte les attentes des collaborateurs dans l’organisation du travail. Des conditions plus attrayantes, telle que la flexibilité des heures de travail, la polyvalence des rôles dans l’exploitation, l’introduction d’avantages sociaux contribueraient à l’attractivité de la branche et à la fidélisation du personnel. Dispenser des formations mieux adaptées aux évolutions du marché et tirer profit des opportunités du numérique, renforceraient la productivité des établissements » estiment les participants. La France était représentée par les dirigeants de l’Umih.

#ForumDesAssociationsHotelieresFrancophones #OTA #AutoriteDeLaConcurrence #PlateformesDeReservation #Horeca 

Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Stratégie de marque : les outils pour développer votre hôtel
par Youri Sawerschel
Services