×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Les propositions de l'Umih reprises dans l'Agenda rural

Vie professionnelle - vendredi 26 juillet 2019 17:41
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Ces propositions sont issues des Assises de la ruralité qui ont eu lieu en 2018 à Rodez.
Ces propositions sont issues des Assises de la ruralité qui ont eu lieu en 2018 à Rodez.

Satisfaction rue d’Anjou : le rapport de la mission Agenda rural, qui a été remis aujourd’hui à la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault, reprend les propositions mises sur la table par l’Umih en faveur des CHR situés en zone rurale. Le texte cautionne notamment le prolongement jusqu’en 2022 des zones de revitalisation rurale (ZRR), le dispositif des emplois francs élargi aux territoires ruraux, la création de nouvelles licences IV pour les communes qui en sont dépourvues, d’un registre national des licences ou encore d’une 6e catégorie d’ERP (établissement recevant du public). Des mesures utiles à la revitalisation des territoires ruraux et qui demandent une mise en place rapide estime l’organisation professionnelle. « A l’Umih, nous portons une vision moderne de la ruralité. Derrière ce mot, il est question de dynamisme économique, d’emploi et de développement des circuits courts. Nos établissements CHRD sont de vrais remparts contre la désertification, ils sont des capteurs, des miroirs d’une économie locale et de ce qui se vit dans les territoires » insiste Roland Héguy, président confédéral de l’Umih.

#Ruralite #Ruralisons! #AgendaRural

Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
La cuisson sous vide à juste température expliquée
par Bruno Goussault
Services