×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Lola Hue et Thomas Lefeivre au sommet du Concours du jeune professionnel du café Malongo 2019

Vie professionnelle - lundi 8 avril 2019 16:01
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Nice (06) Le concours du jeune professionnel du café 2019 a soufflé ses 25 bougies au lycée hôtelier de Nice. L'événement a mis une nouvelle fois sous les projecteurs l'excellence et la passion du café.



160 élèves ont participé cette année au Concours du jeune professionnel du café Malongo, qui fêtait son 25ème anniversaire. Et 23 candidats ont été sélectionnés pour la finale nationale qui s’est déroulée les 3 et 4 avril au Lycée Paul Augier de Nice. Au menu des compétiteurs, des épreuves pratiques qui permettent d’évaluer leur technique avec la réalisation d’espresso et cappuccino, leur capacité stratégique autour de la constitution d’une carte de cafés, leur créativité au travers d’une boisson signature (mixologie) et leur potentiel sensoriel avec le cup tasting (plusieurs séries de trois cafés à déguster, avec reconnaissance d’un café ‘intrus’). Un programme dense, qui demande beaucoup de préparation, du sérieux et un fort investissement des jeunes comme de leur enseignant. Ce challenge sur la valorisation du café est d’ailleurs le seul qui est organisé en partenariat avec l’Education nationale. Un événement auquel Michel Lugnier, Inspecteur général de l'Education nationale, groupe économie gestion, en charge de la filière hôtellerie et restauration, est touours fidèle. Le jeudi en fin de journée, place à la grande finale, qui a mis en lice deux fois deux candidats par niveau d’études (deux bac et ou CAP et deux BTS) devant une table de 4 convives/jurés. Une nouveauté qui s’inscrit dans la réforme des bacs et BTS de l’Education nationale. Quelle que soit la catégorie, les candidats devaient se présenter, proposer leur carte des cafés, répondre aux questions du jury, prendre commande de deux expressos et de leur boisson signature en deux exemplaires, réaliser le tout et servir. Un jury présidé par Xavier Rombouts (administrateur délégué – CEO groupe Malongo/Rombouts) avec, notamment, Mathieu Simonneau, inspecteur de l’Education nationale et Sébastien Rebaudo, directeur pour les restaurants Alain Ducasse à l’hôtel de Paris à Monaco. Parce que l’excellence est au rendez-vous, le dîner de gala au cours duquel les candidats primés sont dévoilés a été réalisé en collaboration et présence de plusieurs MOF : Olivier Novelli (service et arts de la table 2011), Jacques Rolancy (cuisine 1996), Jean-Claude Brugel (cuisine 1996) et Christian Camprini (chocolatier 2004). La petite touche finale, un cocktail réalisé avec le café de Birmanie Myanmar, a été créé par Etienne Descoing, professeur au lycée Paul Augier et finaliste MOF barman 2018 et Dominique Antonetti, formateur chez Malongo. 

#Malongo #ConcoursDuJeuneProfessionnelDuCafe #concours #cafe


Sylvie Soubes