Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Hervé Bécam prend la présidence de l'OPCO des entreprises à forte intensité de main-d'oeuvre

Vie professionnelle - vendredi 12 avril 2019 09:51
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Hervé Bécam, vice-président confédéral de l'Umih devient président de l'OPCO des entreprises à forte intensité de main d'oeuvre.
Hervé Bécam, vice-président confédéral de l'Umih devient président de l'OPCO des entreprises à forte intensité de main d'oeuvre.

L’hôtellerie et la restauration font désormais partie de l’OPCO  des entreprises à forte intensité de main-d’œuvre. Il représente près de 4,5 millions de salariés (32 branches dont les principales sont le travail temporaire, la propreté, le commerce de gros et les CHR) indique l’Umih. « Dans cet OPCO où la place des territoires est essentielle, les particularités et les besoins des salariés et des entreprises seront l’unique fil conducteur dans la mise en œuvre des formations au service de leurs emplois. Face aux enjeux et aux difficultés que représentent les transformations induites par la réforme de la formation, l’Umih a perçu cet immense chantier comme une réelle opportunité d’adapter la formation professionnelle aux besoins des bénéficiaires ». Hervé Becam, vice-président confédéral de l’organisation professionnelle  en prend la présidence.  « Pendant toute la négociation, ma seule préoccupation a été le respect de la représentation de tous au sein de l’OPCO dont celle de la filière des restaurations, des hébergements et du tourisme. En acceptant cette lourde responsabilité, je sais que le lien avec mes collègues dans les départements est primordial. Il me faut ce contact permanent pour que mon futur engagement ne soit pas hors-sol » confie-t-il.

#OPCO #Formation #MinistereDuTravail #FormationProfessionnelle #HerveBecam



11 opérateurs de compétences

Le 1er avril 2019, onze opérateurs de compétences (OCPO), chargés d’accompagner la formation professionnelle, ont été agréés. Ils remplacent les anciens organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA).  Ces opérateurs de compétences ont pour missions de financer l’apprentissage, d’aider les branches à construire les certifications professionnelles et d’accompagner les PME pour définir leurs besoins en formation précise le Ministère du Travail. Près de 329 branches sont réparties dans 11 OPCO, au lieu des 20 OPCA qui existaient auparavant. 

Journal & Magazine
Services