×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

L'IFT travaille sur la collecte des chiffres du tourisme et une meilleure desserte des territoires

Vie professionnelle - lundi 29 octobre 2018 12:28
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

L'Institut Français du Tourisme (IFT) a été parmi les premiers à soutenir la Confédération des acteurs du tourisme (CAT), créée début 2017. Trois questions à Jean-Luc Michaud, président exécutif de l'IFT, sur la mission de l'Institut et son rôle au sein de la CAT dont il est également Secrétaire général.



Comment définissez-vous l’IFT ?

C’est un incubateur d’innovations, un ‘think tank’ qui émet des diagnostics et des orientations pour améliorer les performances du tourisme à l’international, aider à une meilleure professionnalisation du secteur. Il a été créé en 2007 par Paul Dubrule, co-fondateur du Groupe Accor, par Jean-Jacques Descamps, ancien Secrétaire d’Etat au tourisme et parlementaire et moi-même. Le tourisme a besoin d’anticiper pour se développer. L’IFT organise des débats nationaux, réunit les acteurs publics et privés du tourisme. Nous faisons dialoguer ensemble les professionnels, le monde académique, les institutionnels, les pouvoirs publics locaux et nationaux, afin de faire émerger de nouvelles idées et rapprocher les points de vue. L'institut est aujourd'hui président par Georges Rudas.

Parmi vos travaux…

Nous avons beaucoup agit dans le cadre des Assises du tourisme lancées par Hervé Novelli. Plus récemment, nous avons contribué à la création de la Conférence des formations d’excellence du tourisme initiée sous Laurent Fabius. Lors des dernières présidentielles, nous avons organisé les Primaires du tourisme pour entendre les projets des principaux candidats, les comparer et en discuter. Nous faisons partie actuellement des contributeurs du Comité Interministériel du Tourisme. Cette année, deux missions nous ont été plus particulièrement confiées par Jean-Yves Le Drian et le secrétaire d’Etat, Jean-Baptiste Lemoyne. La première consiste à auditionner et réfléchir à la préfiguration d’un dispositif de collecte des données et chiffres du tourisme complet et plus pertinent. Avant d’investir, les entreprises, les groupes, ont besoin de connaître le secteur… Les auditions sont en cours. La seconde mission porte sur la connectivité des territoires, les dessertes. Notre travail consiste entre autres à identifier les besoins, les destinations prioritaires, les obstacles rencontrés.

Quel est votre travail au sein de la Confédération des acteurs du tourisme ?

Nous ne sommes pas une organisation professionnelle, mais un institut. Nous apportons notre expertise à la CAT, dont les membres ont pour objectif de mieux se faire entendre, mieux connaître et reconnaître des Pouvoirs Publics. La formation continue, la recherche appliquée, la coopération internationale sont nos grands champs d’action et nous apportons notre vision, nos alertes, nos résultats.

#Tourisme #IFT #CAT #JeanLucMichaud #PlanTourisme #ComiteDePilotageDuTourisme


Sylvie Soubes