Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Ces grèves qui plombent la reprise, édito du journal du 26 avril

Vie professionnelle - mercredi 25 avril 2018 09:34
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :


Selon une enquête de l'institut Nielsen, la confiance des consommateurs français est à son plus haut niveau depuis dix ans, même si elle reste "modérée". En outre, fin 2017, un tiers des personnes interrogées jugeait que les perspectives d'emploi sur l'année à venir étaient bonnes ou excellentes, contre seulement 16 % fin 2016. En janvier et février, les intentions d'embauche étaient en progression dans l'hôtellerie-restauration. Mais la météo joue sur le moral des consommateurs, tout comme la fatigue des transports. Et avril aura été un mois décevant pour une bonne partie des professionnels, dont l'activité a été directement impactée par les grèves. 

La reprise annoncée chancelle, malgré l'arrivée ici et là du beau temps. Les grèves sont une tendance gauloise, au prisme incertain et aux effets souvent douloureux pour la majorité de la population. C'est le cas actuellement. Le sentiment d'être pris en otage gagne les hôteliers et les restaurateurs dont le mois de mai, essentiel pour le chiffre d'affaires annuel, s'annonce difficile si le mouvement se poursuit. Et tout laisse à penser qu'il va se poursuivre. Les organisations professionnelles du secteur relayent l'anxiété du terrain, jusqu'au GNI qui a même lancé un appel aux cheminots pour qu'ils reprennent le travail. La confiance des consommateurs a ses limites…


Sylvie Soubes
En complément :
  Quel est l'impact des grèves de transports sur votre activité et vos déplacements?
  Grèves : le GNI livre ses chiffres sur la baisse d'activité
  Les hôteliers et restaurateurs parisiens s'inquiètent
  Grèves SNCF : la Normandie subit une baisse de fréquentation
Journal & Magazine
Services