×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Tourisme : la destination Paris IDF doit "se réinventer pour rester leader"

Vie professionnelle - vendredi 8 septembre 2017 10:18
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


La CCI Paris IDF en AG a rappelé les enjeux du tourisme et livrée ses priorités à mettre en oeuvre.
La CCI Paris IDF en AG a rappelé les enjeux du tourisme et livrée ses priorités à mettre en oeuvre.

Si la destination touristique Paris Ile-de-France veut conserver sa place de leader, elle va devoir « surprendre et innover ». C'est le constat dressé par la CCI Paris Ile-de-France qui présentait, hier, jeudi 7 septembre, dans le cadre de son assemblée générale, le résultat de ses travaux. « Face à une compétition de plus en plus vive, le tourisme en Ile de France est appelé à se réinventer pour offrir des produits innovants et des services qui répondent aux demandes des clientèles en perpétuelle évolution » a résumé Didier Kling, président de la CCI Paris Ile-de-France. 35 préconisations ont été  établies dont 5 prioritaires. Les enjeux sont considérables. Près de 500 000 salariés et 90 000 entreprises dépendent aujourd'hui du tourisme en Ile-de-France et si les chiffres sont repartis à la hausse : + 10% à Paris, + 15% en petite couronne et + 6% en grande couronne, rien n'est gagné. Comme l'a souligné Nadia Ayadi, rapporteur de la commission Tourisme, la multiplication des destinations, l'évolution des usages, les nouvelles clientèles ou encore le nouveau rapport 'distance/temps'  changent considérablement la donne. Se mettre en ordre de marche - davantage et mieux -  est impératif. Le déficit de coordination entre les acteurs du touriste est encore trop fréquent. L'offre hébergement est insuffisante : pour répondre à la demande, il faut « 20 000 chambres supplémentaires à l'horizon 2025, une montée en gamme et des propositions alternative, de la diversité ». Les touristes, qu'ils soient étrangers ou français veulent « une expérience ». La qualité de l'accueil, même si des progrès ont été faits et des projets d'amélioration sont en cours, reste problématique : transport, langues étrangères, sourire... Il faut aussi dire stop au « French bashing », avoir un esprit « constructif et conquérant ». Sans oublier la formation, essentielle au succès : la CCI Paris Ile-de-France a, rappelons le, développé la filière gastronomie-hôtellerie-tourisme sous l'appellation Groupe Ferrandi Paris.

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce en fiches pratiques
par Tiphaine Beausseron
Services