×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Insécurité sur le trajet travail-domicile : "Une chambre d'hôtel est réservée en permanence pour le personnel"

Vie professionnelle - jeudi 21 janvier 2016 16:33
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Millau (12) Serge Gaillard exploite depuis vingt-deux ans un complexe de loisirs (restaurant, hôtel, bowling…) à Millau, dans l'Aveyron. En 1994, son associé termine dans le fossé à cause de la fatigue, un accident sans conséquences mais qui va pousser l'entrepreneur à s'inquiéter des trajets de ses collaborateurs.



Serge Gaillard.
Serge Gaillard.


L'Hôtellerie Restauration : Quelles mesures prenez-vous pour protéger vos salariés sur le chemin du travail ?

Serge Gaillard : J'ai dix collaborateurs et je tiens à les conserver. Tous habitent Millau, à 1 km, sauf mes portiers qui sont de Rodez, à 70 km. Je conserve toujours une chambre d'hôtel pour ceux qui sont fatigués. Ils le savent et n'ont même pas à me le demander. Lorsque mon hôtel n'était pas construit, j'avais une chambre à disposition à l'hôtel Campanile voisin pour un DJ un peu alcoolisé ou un serveur épuisé. Lorsque mes portiers font la route pour Rodez, ils ont l'obligation de m'envoyer un SMS à leur arrivée.

 

Comment se déroule la fermeture ?

Vers 4 ou 5 heures du matin, après le nettoyage et la caisse, la sécurité s'assure que le parking est vide puis nous quittons l'entreprise tous ensemble, en convoi. Il nous arrive aussi de prendre un repas tous ensemble pour nous détendre avant le départ.

Francois Pont
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Stratégie de marque : les outils pour développer votre hôtel
par Youri Sawerschel
Services