×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Pour l'Umih et la CPIH, la nouvelle plateforme AccorHotels.com doit être ouverte à tous les hôteliers indépendants

Vie professionnelle - mercredi 3 juin 2015 16:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Alors que le groupe Accor, désormais rebaptisé AccorHotels, a annoncé ce matin l'ouverture de sa plateforme de distribution aux hôtels indépendants, sous critères de sélection, l'Umih et la CPIH viennent de réagir dans un communiqué commun. « C'est un outil supplémentaire de distribution proposé aux hôteliers indépendants qui, espèrent-elles, permettra une concurrence accrue entre les plateformes de réservation en ligne. Jusqu'à maintenant, face aux deux géants de l'économie numérique incontournables, plusieurs initiatives d'hôteliers ont été lancées, mais sans réel succès, ni visibilité, faute de moyens financiers, notamment pour l'achat de mots-clés ». Sur le principe, l'Umih et la CPIH adhèrent donc à l'initiative mais, pour elles, l'offre doit être « élargie à l'ensemble de l'hôtellerie indépendante » française. AccorHotels prévoie pour l'instant de sélectionner les établissements « sur la base de critères hôteliers et en prenant en compte les avis des clients ». L'Umih et la CPIH estiment que « seule cette offre hôtelière étendue pourra concurrencer efficacement Booking.com et Expedia et éviter d'affaiblir la visibilité de la petite hôtellerie rurale, au détriment de l'attractivité de la destination France ». Les organisations attendent également du cahier des charges de la plateforme qu'il soit en adéquation avec les attentes des indépendants. A savoir : « des conditions contractuelles équitables et favorables aux hôteliers, contrairement à celles abusives et anticoncurrentielles des OTA que nous combattons depuis près de 3 ans ; des taux de commissions nettement inférieurs à ceux proposés aujourd'hui par les plateformes dominantes, sans enchères pour un meilleur positionnement des hôtels ; et la transmission des coordonnées des clients ayant réservé par la plateforme. »

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services