Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Les vignerons de Pierrefeu ont présenté leur premier millésime de côtes-de-provence

Vie professionnelle - jeudi 13 mars 2014 15:32
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

83 - Var Reconnue depuis mars 2013, cette appellation concerne quatre caves coopératives et vingt-huit domaines répartis sur douze communes.



Autour de Frédéric Ravel, président de l'association des vignerons de Cuers-Pierrefeu-Puget-Ville, les 31 vignerons membres.
Autour de Frédéric Ravel, président de l'association des vignerons de Cuers-Pierrefeu-Puget-Ville, les 31 vignerons membres.

Vendredi 7 mars, les membres de l'association des vignerons de Cuers-Pierrefeu-Puget-Ville ont dévoilé leurs premiers crus du millésime 2013 de leur nouvelle AOC côtes-de-provence-pierrefeu. L'aboutissement d'un parcours entamé il y a plus de dix ans.

Créée en 2003, l'association a vu son projet reconnu le 7 mars 2013 par la publication au Journal officiel de l'AOC côtes-de-provence-pierrefeu. Elle concerne quatre caves coopératives et vingt-huit domaines répartis sur douze communes. "La plus-value de cette démarche, c'est de nous fédérer et faire sortir les vins de notre territoire de l'anonymat", commente Pascale Blancard, vigneronne à Collobrières (83). Pour Alain Bassino, vice-président de l'association des vignerons de Pierrefeu et président de la chambre d'agriculture du Var, "nous avons misé sur le potentiel de ce terroir. Notre ambition, c'est l'excellence avec la production de vins haut de gamme".

Frédéric Ravel, président de l'association des vignerons de Pierrefeu, rappelle "qu'au-delà de la reconnaissance de notre terroir, cette appellation permet désormais d'identifier l'origine géographique de nos vins". Un intérêt pour se démarquer des rosés de Saint-Tropez ou des trois autres appellations déjà existantes, Sainte-Victoire, La Londe et Fréjus. "Le marché américain explose sur ce segment, nous allons pouvoir jouer sur notre dénomination et être moins noyés dans la masse", commente le président. Un intérêt confirmé par Guillaume Fayard, vigneron à la tête de plusieurs domaines, notamment du Château L'Hermitage : "Pour la commercialisation, il est important d'avoir une identité géographique reconnue, c'est un atout à l'étranger pour vendre notre terroir."

 

Identité forte et qualité

À l'occasion de cette présentation, Christian Scalisi, maître sommelier, et Pascal Bonamy, chef de La Colombe à Hyères, ont proposé des accords mets et vins destinés à mettre en avant les trois styles qui se dégagent de ce terroir : l'épicé, le féminin et le fruité. "C'est un territoire avec une identité forte. Il y a une unité de climat qui donne une spécificité reconnaissable : ce sont des vins intenses, fougueux avec une belle finesse et une personnalité affirmée", commente le maître sommelier.

Pour la vigneronne Pascale Blancard, "les vins de l'AOC pierrefeu conviennent bien à la gastronomie, ils appellent le repas".
"Proposer des vins de l'AOC côtes-de-provence-pierrefeu sur sa carte, c'est se tourner vers de la qualité, commente Christian Scalisi. Le rosé se marie très bien dès lors qu'on y introduit des épices, quand on joue sur les textures. Il fonctionne bien avec une cuisine estivale et conviviale mais aussi raffinée. Le tout c'est de le valoriser sur la carte, pour mettre en avant ce terroir et ce savoir-faire."

Marie Tabacchi

Journal & Magazine
#CORONAVIRUS
PDF
Bulletin interactif pour l'offre d'abonnement gratuite

Mode d'emploi : Ouvrez le document et remplissez-le directement en ligne avant de l'enregistrer (ou de prendre une capture d'écran).
Renvoyez-le nous par mail à l'adresse abo@lhotellerie-restauration.fr. Si vous ne parvenez pas à le remplir en ligne, envoyez-nous simplement un mail à l'adresse : abo@lhotellerie-restauration.fr

Services