×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

La nouvelle proposition de restauration du Château Malromé

Restauration - mercredi 5 janvier 2022 15:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Saint-André-du-Bois (33) Le Château renouvèle son offre autour de la gastronomie végétale du chef Sébastien Piniello, et d'activités bien-être.



La salle du restaurant Les Abeilles compte 40 couverts (et 40 autres en terrasse).
La salle du restaurant Les Abeilles compte 40 couverts (et 40 autres en terrasse).

L’offre du Château Malromé, à Saint-André-du-Bois (Gironde), ancienne demeure familiale du peintre Henri de Toulouse-Lautrec, est en restructuration. Avec des salles et des chambres non exploitées, le lieu avait encore du potentiel. Le Château a donc inauguré au printemps deux nouveaux restaurants, et dévoilera prochainement des chambres d’hôtes. Il abritait depuis 2018 le restaurant Adèle X Maison Darroze, mais le restaurateur Jean-Charles Darroze ne l’a pas rouvert en 2020, se concentrant sur son établissement de Langon. Quant au chef Sébastien Piniello, un temps parti pour un projet avorté à cause de la crise sanitaire, il continue l’aventure et dirige désormais toute la partie restauration du Château. Le restaurant Les Abeilles, en hommage aux 20 ruches du domaine, a ouvert en mai 2021 dans la salle du précédent restaurant, entièrement redécorée par Jennifer Brun. La Table du Château, privatisable, est située dans les anciens appartements de Toulouse-Lautrec : 8 à 14 convives peuvent profiter du lieu et d’un menu spécialement créé pour eux, selon leurs envies (89 €, en 8 temps). Le domaine accueille en outre des séjours bien-être (yoga, méditation, développement personnel, etc.), dont les menus sont aussi conçus sur mesure.

Une cuisine végétale gastronomique et saine

Plus libre, Sébastien Piniello oriente davantage sa cuisine sur le végétal. “J’utilise l’ensemble du légume, et je travaille beaucoup les jus de légumes et les laits végétaux. J’associe par exemple du maigre à du lait de soja, de la citronnelle et du caviar. Dans mes assiettes, la viande ou le poisson sont en petite quantité, voire parfois servis à part !”, explique-t-il. Cette année, afin d’être plus identifié comme un restaurant gastronomique, “nous augmentons les services le soir, et la proposition de menus avec des offres à 39 €, 58 € et 89 €. Le menu à 39 € sera servi le midi également”, souligne le chef, qui n’établit pas de carte. Le restaurant cible une clientèle régionale - Bordeaux se situant à 40 minutes - et locale. “Il y a peu de passage ici, c’est un challenge de faire venir les gens. Nous essayons donc de proposer quelque chose de différent”, ajoute-t-il. Le dimanche, le brunch (29 €) remporte un franc succès. Le chef y prépare les œufs en direct. Le site organise par ailleurs une soirée festive par mois – avec concert et tapas, entre avril et octobre, et dispose d’une salle pour des séminaires.

#ChateauMalrome #SebastienPiniello #LesAbeilles


Laetitia Bonnet Mundschau
Journal & Magazine
N° 3764 -
21 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services