×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Démarrage en trombe pour Top Chef saison 12

Restauration - lundi 15 février 2021 09:42
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Le retour de Top Chef sur M6 le mercredi soir avec Hélène Darroze, Philippe Etchebest, Paul Pairet et Michel Sarran sur le thème de la "créativité sans limite" bat des records d'audience. Les nouveaux challenges, lancés par les chefs ultra créatifs invités chaque semaine, promettent du suspense, des surprises et des paris osés.



Avec 3,5 millions de personnes en moyenne devant le premier épisode de la douzième saison de Top Chef, le programme signe son meilleur démarrage depuis sa création. « J’en suis très heureuse mais je sentais cette attente de la part du public, dit Hélène Darroze (2 étoiles chez Marsan et 3 étoiles au Connaught à Londres depuis le mois dernier). Cette saison est particulière par son thème et l’excellence des sujets, mais aussi par les conditions de tournage avec des règles sanitaires très strictes en raison du coronavirus. Les candidats ont été confinés 15 jours avant le tournage et ne se sont pas quittés. Cela a créé une ambiance encore plus fraternelle et solidaire. Avec les restaurants fermés, j’ai pu me concentrer à 100% sans courir au service après ».

Le thème créativité sans limite se concrétise avec des épreuves nouvelles et des challenges inédits lancés par les chefs ultra créatifs invités cette saison pour défier les équipes. Mauro Colagreco demande de faire passer un message écologique dans l’assiette, les Bras de révolutionner leur dessert légendaire le coulant ; Heston Blumenthal d’associer deux produits qui semblent impossible à accorder (food pairing), Guy Savoy d’inventer une mise en scène autour de la soupe, Andoni Aduriz de donner l’illusion du non comestible au visuel mais magique au goût… ou encore le nouveau 3 étoiles français, Alexandre Mazzia de cuire une protéine en trois cuissons qui apportent texture et saveur au produit.

"Ces challenges nous ont aussi poussé à la réflexion. On se demandait ce que nous aurions fait à la place des candidats", dit Philippe Etchebest. « C’est une année très pointue, pas trop perchée mais qui s’interroge jusqu’où peut aller la cuisine. Il y a eu des sujets tellement complexes que j’aurais pas aimé tomber dessus », plaisante Michel Sarran. « Nous avons découvert des thématiques improbables. Nous avons été surpris », confirme Paul Pairet. « Surpris aussi par les réponses des candidats dont le niveau était très impressionnant. Brillantissime, complète Michel Sarran. C’est devenu un concours de cuisine très haut niveau et honnêtement, cela n'a pas toujours été facile de les départager ».

#topchef #HeleneDarroze #PhilippeEtchebest #PaulPairet #MichelSarran 

 

 

 

 

 

 


Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3758 -
29 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Inspirations et tendances culinaires
par Tiphaine Campet
Services