×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le Signature fermé 17 jours pour cause de coronavirus

Restauration - jeudi 6 août 2020 10:47
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Pornichet Au sein de l'établissement, 14 personnes sur 55 ont été testées positives au coronavirus, dont le patron, Laurent Joneau. Sur la plage de Pornichet, le restaurant rouvre ses portes aujourd'hui.



« J’ai reçu les félicitations du médecin de l’ARS pour avoir fermé l’établissement tout de suite et fait tester aussitôt l’ensemble du personnel », raconte Laurent Joneau, propriétaire du Signature et du Sunset Café à Pornichet. Le patron du Signature depuis 30 ans (entièrement reconstruit il y a 3 ans) a bien eu le bon réflexe.

Il se souviendra du week-end du 14 juillet, très fréquenté, à l’issue duquel il a fermé le restaurant. Le vendredi, un maître d’hôtel le prévient qu’il ne se sent pas bien. Son médecin le fait dépister et il est positif au Covid-19. Dans un établissement de 240 places assises (ticket moyen : 40 euros), ouvert tous les jours, avec 55 salariés, l’idée d’une contamination conséquente vient vite à l’esprit. Dans le même temps, Laurent Joneau réalise qu’il a été très proche du maître d’hôtel et sans masque lorsqu’ils ont fait la caisse ensemble. «Quabnd j'ai eu confirmation que c'était la covid-19, j’ai décidé de fermer. C'était le dimanche soir, Il a fallu prévenir les clients pour les 300 réservations enregistrées. Ensuite, j’ai la chance d’avoir des contacts donc j’ai pu faire tester tout le monde, avec leur accord. 13 autres ont été positifs, tous asymptomatiques, dont moi », résume Laurent Joneau.

Sur Instagram et Facebook, le Signature explique les faits en toute transparence : « un cas de COVID19 a été dépisté au sein de notre établissement. Nous avons donc pris la décision de fermer la Signature afin de dépister l’ensemble des coéquipiers et de mieux évaluer la situation ». 15 jours plus tard, sur les mêmes réseaux, Laurent Joneau annonce la réouverture pour le jeudi 6 août avec ces précisions bien utiles : « Nous avons également effectué les procédures nécessaires pour préparer la réouverture : Désinfection TOTALE du restaurant par une entreprise SPÉCIALISÉE ; Respect de la Quatorzaine pour les co-équipiers ET pour le restaurant ; Seconds tests COVID négatifs récents sur l'ENSEMBLE de l'équipe ». Non sans oublier de rappeler l’importance du respect des procédures et des gestes barrières. Pour la réouverture post-covid, Laurent Joneau avait non seulement briefé ses équipes sur le dispositif sanitaire mais aussi communiqué dessus de façon complète et très claire sur le site internet du restaurant en direction de la clientèle. Et pourtant… « Franchement, la situation est épouvantable pour le personnel de salle. Il faut expliquer en permanence aux clients qu’il faut mettre un masque pour se déplacer dans le restaurant ».

Laurent Joneau sait qu’il ne faut surtout pas relâcher cette vigilance en présence des clients mais « il faut aussi se méfier du moment des repas du personnel. On se détend. On est tous ensemble, évidemment sans masque. La distance d’un mètre entre chaque salarié doit être respectée ». Autre conseil : « Il faut que le mètre entre chaque personne soit un réflexe aussi pendant la pause ou quand ils vont fumer ».

Après la perte de chiffre d’affaires due au confinement et à une réouverture avec la distanciation (ici la terrasse a heureusement permis de compenser en grande partie les places perdues à l’intérieur), le Signature vient de fermer 17 jours, et d’ajouter 1500 euros pour la désinfection du restaurant. Pour l’avenir, Laurent Joneau reste combattif : « on ne va peut-être pas faire le nombre de couverts qu’avant la fermeture, mais comme on est en pleine saison. Il y a du monde et j’ai bon espoir. Ma hantise, c’est que quelqu’un d’autre ne l’attrape et que l’on doive à nouveau fermer le restaurant. Non seulement pour ceux qui seraient malades, mais quand je vois le prix que ça coûte… ». Le coronavirus coûte très cher à tous points de vue.

#restaurant #signature #coronavirus 

 


Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services