×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

#coronavirus : mise en place immédiate du cahier de rappel à Paris

Restauration - vendredi 28 août 2020 11:23
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Grâce à la mise en place du cahier de rappel et au strict respect du protocole sanitaire, les professionnels parisiens devraient échapper à la fermeture à 23 h des établissements.



Franck Delvau, président de l'Umih Paris Ile-de-France : Pour sauver Paris, il faut redonner confiance aux touristes, au marché d'affaires et aux Parisiens »
Franck Delvau, président de l'Umih Paris Ile-de-France : Pour sauver Paris, il faut redonner confiance aux touristes, au marché d'affaires et aux Parisiens »

La concertation entre la Mairie de Paris et les représentants de l’Umih, du GNI et du Sneg a porté ses fruits. Réunis hier après-midi, ils ont convenu que l’application stricte des mesures sanitaires (port du masque, distanciation sociale, lavage des mains…) couplée à la tenue d’un cahier de rappel pouvait éviter la fermeture anticipée des cafés et restaurants à 23 h, comme dans les Bouches-du-Rhône. « Si l’on ferme à 23 h, où vont les clients ? Dans des lieux clos ou sur les quais sans aucune distanciation. Alors que chez nous, il y a un protocole », explique Franck Delvau, président de l’Umih Ile-de-France. En revanche, « Il faut que ceux qui ne respectent pas les règles sanitaires soient fermés ». Il refuse que le comportement d’une poignée d’établissements nuise à toute la profession. Des contrôles ont lieu et ils devraient s’intensifier. Il est important que tous soient solidaires et scrupuleux dans l’application du protocole sanitaire.

En parallèle, les syndicats ont proposé la mise en place d’un cahier de rappel. Un argument qui a été aussi entendu par Anne Hidalgo, maire de Paris et Olivia Polski, adjointe à la Mairie de Paris, en charge du commerce, de l’artisanat, des professions indépendantes et libérales. « Nous allons informer immédiatement nos adhérents afin qu’ils mettent un cahier à l’entrée du restaurant dans lequel les clients pourront inscrire leur nom, téléphone et email. Nous, les syndicats et la Mairie de Paris, avons réalisé un flyer, à disposer sur le cahier, qui donne toutes les explications sur l’intérêt et l’utilisation du cahier de rappel", dit Franck Delvau.

Ce cahier va aider l’ARS (Agence régionale de santé) à identifier les cas contact. Si une personne est déclarée positive à la covid-19, l’ARS lui demande qui elle a rencontré et où elle s’est rendue. Si elle donne le nom d’un restaurant ou café, l’ARS contacte l’établissement pour avoir accès au cahier de rappel et pouvoir ainsi demander aux personnes potentiellement infectées de se faire tester. Remonter la chaîne des contaminations est essentielle pour la briser. L’inconvénient ? « On ne peut pas obliger un client à remplir le cahier. On doit malgré tout leur expliquer son intérêt et les rassurer. Les cahiers seront détruits au bout de 4 semaines et en aucun cas, les données ne pourront être utilisées commercialement ».

Franck Delvau en appelle à la mobilisation. « ‘ La crise économique sera pire que la crise sanitaire’, a dit Jean Castex, On est en plein dedans ! Les chiffres sont alarmants. Au premier semestre, le nombre de touristes a chuté de 14 millions. Les séminaires et grands événements ont été annulés. Pour sauver Paris, il faut redonner confiance aux touristes, au marché d’affaires et aux Parisiens ». Le cahier de rappel doit y contribuer.

 

#coronavirus #franckdelvau #cahierderappel #restaurant #cafe #umih

 

 


Nadine Lemoine