Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Des clients atteints du coronavirus mangent à l'auberge, le restaurateur réagit avec brio

Restauration - mardi 3 mars 2020 15:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Cormoz (01) Un couple de clients haut-savoyards dînait samedi soir à l'Auberge de la ferme du Grand Ronjon. De retour à leur domicile, ils ont été hospitalisés. Les analyses à l'hôpital d'Annecy ont révélé qu'ils étaient porteurs du covid-19. Les propriétaires du restaurant, avertis dans la nuit, ont réagi avec une grande responsabilité.



Grosse frayeur à L’Auberge de la ferme du Grand Ronjon, à Cormoz. “Un couple d’habitués qui réside en Haute-Savoie est venu manger à l’auberge samedi soir [le 29 février, NDLR]. Ma femme était en salle. Ils semblaient grippés, mais rien de plus. Dans la nuit, leur fille qui nous a appelés pour nous avertir qu’ils avaient été hospitalisés en urgence à Annecy après leur retour du restaurant. Surtout, elle nous informait qu’ils étaient porteurs du coronavirus. J’ai très mal dormi comme vous pouvez l’imaginer”, confie le restaurateur Pierre-Emmanuel Guyon, qui a très vite contacté le Samu.

“Ma femme a une sclérose en plaques. Elle est fragile. Le Samu est venu immédiatement la chercher pour l’hospitaliser à Lyon. Je viens d’avoir les résultats de ses analyses, elle n’est pas porteuse du virus. Elle va très bien. Moi, j’ai fait des tests dimanche en ambulatoire. J’aurai les résultats dans quelques heures. Je ne suis pas inquiet. J’étais en cuisine et pas au contact avec la clientèle contrairement à ma femme”, tente de se rassurer le chef.

 

Le restaurateur se confine de lui-même et appelle tous ses clients

À son initiative, Pierre-Emmanuel Guyon a annulé ses 50 réservations du dimanche. Sans qu’une autorité lui demande, il a contacté tous les clients du samedi soir pour les informer de la situation. “J’ai choisi de rester confiné en attendant les résultats, ajoute-t-il. On ne me l’a pas demandé, je n’ai pas reçu de consignes particulières. Le maire m’appelle régulièrement pour se tenir au courant de la situation. Je vais appeler mon assureur pour envisager de faire fonctionner la clause de perte d’exploitation. Mais si ça ne marche pas, ce n’est pas grave. L’important est que tout le monde se porte bien et que l’on passe vite à autre chose. Il n’y a pas d’inquiétude pour les autres convives, et j’ai été en contact avec peu de gens depuis”, ajoute le restaurateur.

Du côté de la mairie de Cormoz, on perçoit une certaine colère. “Monsieur le maire avait demandé à la presse régionale de ne pas communiquer avant que les informations soient confirmées ce qu’ils n’ont pas fait. Résultat, nous gérons beaucoup d’inquiétudes. Un banquet était prévu les jours prochains, et on nous appelle pour savoir si c’est maintenu. Le maire ne s’exprimera pas aujourd’hui”, justifiait une interlocutrice à la mairie. Madame Guyon sera de retour ce soir dans la campagne bressane. Les restaurateurs espèrent reprendre leur activité dès mardi 10 mars avec la satisfaction, d’avoir veillé sur leur clientèle.

#Cormoz #AubergeduGrandRonjon #Coronavirus


Francois Pont
Journal & Magazine
Services