×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Coronavirus : un effort civique, édito du journal du 12 mars 2020

Restauration - mardi 10 mars 2020 16:03
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


 

Contrairement à la grippe saisonnière, par définition limitée dans le temps et qui disparaît aux beaux jours, le tout nouveau Covid-19 est une énigme. Pas un scientifique ou un politique pour affirmer qu’il durera quelques semaines, quelques mois... Seule certitude, il est plus contagieux que la grippe. Il faut donc retarder la contagion pour prendre en charge les malades sans saturer les hôpitaux et en espérant la sortie la plus rapide possible de ce phénomène, afin de limiter le nombre de malades et de victimes. Comment ? En suivant les consignes ! Oui, il n’est pas facile de refuser la main tendue d’un habitué qui vient prendre son café au comptoir ! Oui, s’interdire de faire la bise à une cliente que l’on connaît depuis des années crée un petit malaise ! Oui, ces petits gestes quotidiens font partie de notre culture et de la convivialité que l’on retrouve dans les cafés et restaurants. Il va pourtant falloir faire un effort. Un effort civique pour nous protéger tous de la propagation du virus.

Selon un sondage Ifop pour Charles.co, 75 % des personnes interrogées continuent à serrer la main à des inconnus pour se présenter ou pour se saluer. Et à des gens connus ? 91 % des Français continuent à faire la bise à leurs proches. On ne sait pas pendant combien de temps il va falloir y renoncer, mais il va falloir se résoudre à une longue pause. En adoptant les gestes barrière et en rendant visible le renforcement des mesures d’hygiène, les professionnels vont rassurer les clients. C’est capital pour maintenir la confiance et l’activité.

#coronavirus #edito #restaurant #cafe

 


Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Evaluer, acheter et vendre un fonds de commerce en CHR (avec tableur d’estimation)
par Jean Castell
Services