×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Michelin mise sur la gastronomie durable, édito du journal du 30 janvier 2020

Restauration - mardi 28 janvier 2020 16:30
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


La lame de fond vers le locavorisme, le bio, le sourcing pointilleux, la permaculture, le tri des matières organiques, le recyclage des déchets, la baisse de la consommation énergétique… a traversé la société. Au fil des années, les pionniers se sont sentis moins seuls. Les clients ne les ont plus regardés comme, au choix, des hippies ou des ayatollahs. Petit à petit, le développement durable, sous ses différentes facettes, infuse. L’impact bénéfique pour la santé et la planète interroge. Le questionnement invite à la remise en question et aujourd’hui, le développement durable s’insinue dans le quotidien du grand public comme dans celui des professionnels.

Les clients sont déjà à la recherche de restaurants qui répondent à leurs attentes scrutant les logos, les signes sur les cartes ou les devantures. De leur côté, les cuisiniers, qui ont investi temps et argent dans ces démarches, doivent communiquer sur leurs efforts et leurs convictions. Il y a une demande et une offre. Le guide Michelin, qui revendique comme mission première le service rendu à ses lecteurs sous forme de recommandations, souhaite faire la liaison. Il sert ainsi la cause du développement durable, rend service aux clients et bien sûr aux chefs défenseurs d’une gastronomie durable.

C’est le sens du nouveau pictogramme vert, visible exclusivement sur le site guidemichelin.com. Pas besoin d’être étoilé pour être éligible. C’est la démarche, les efforts entrepris, chacun avec ses moyens et ses possibilités, que le guide veut mettre en valeur et encourager. À en croire les premières réactions des chefs et dans les médias, cette initiative du guide Michelin en faveur d’une Gastronomie durable correspond, elle aussi, à une vraie attente.

#edito

 


Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services