Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Marc Veyrat voit rouge contre le guide

Restauration - lundi 15 juillet 2019 09:30
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Manigod (74) Après la réponse apportée par Gwendal Poullennec, directeur International des guides Michelin, le chef savoyard ne compte pas en rester là et menace le guide rouge de poursuites judiciaires.



Marc Veyrat préfère voir les étoiles dans les yeux de ses clients que dans le guide Michelin.
© DR
Marc Veyrat préfère voir les étoiles dans les yeux de ses clients que dans le guide Michelin.

Le chef Marc Veyrat a tenu à s’exprimer en réaction à la réponse du guide rouge dans nos colonnes. Le chef, qui avait obtenu 3 étoiles dans le guide Michelin 2018 et perdu une dans l'édition 2019, a déclaré, le 11 juillet dernier, renoncer à ses deux étoiles et a qualifié le Michelin d’imposteur. En effet, il émettait les plus forts doutes quant aux visites des inspecteurs dans son établissement. Gwendal Poullennec, directeur international des guides, annonçait alors qu’il ferait constater par huissier les additions de ses inspecteurs lors des visites à la Maison des bois, l'établissement du chef à Manigod (Haute-Savoie).

Cela ne satisfait visiblement pas Marc Veyrat : “Savez-vous que chez nous, en Haute-Savoie, nous avons aussi nos huissiers  ? Contrairement à ce que vous affirmez, nous ne voulons pas voir l’ensemble des factures des années passées mais les dernières factures faisant suite à notre rétrogradation. [Michelin a précisé que l’huissier aurait accès à toutes les factures, y compris après la rétrogradation, NDLR]. Vous êtes des imposteurs de la gastronomie, car vous dites clairement que La Maison des bois Marc Veyrat gardera ses deux étoiles si elle le mérite. Or, le passage du guide rouge dans mon établissement est désormais interdit.”

 

"Le guide doit reprendre ses esprits”

Marc Veyrat, qui a initié et s’est investi dans la fondation contre la malbouffe, revendique également une approche locale, une autosuffisance presque totale, peu pratiquée selon lui par des chefs plus médiatisés. “J’ai travaillé pour la gastronomie savoyarde comme personne depuis cinquante ans, ce qui m’a permis d’obtenir trois fois 3 étoiles et deux fois 20/20 au Gault&Millau. Êtes-vous aussi proche du terroir (…) ? J’ai formé les meilleurs chefs rhônalpins et ceux élus meilleurs chefs au Japon étaient mes collaborateurs. Si je noircis comme vous le dites la gastronomie savoyarde, le guide doit reprendre ses esprits. Il est grand temps de sauver votre guide en perte de vitesse, de crédibilité et de transparence.”

Le très combatif chef au chapeau, n’en démord pas, il n’en restera pas là : “M. Poullennec, je ne veux plus jamais vous voir dans ma maison et nous verrons s’il y a une suite judiciaire à apporter à cette affaire.”

#MarcVeyrat #Michelin #MaisonDesBois #GwendalPoullennec


Fleur Tari
Journal & Magazine
Bulletin inscription abonnement gratuit
Services