×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le Zanzibar renaît de ses cendres

Restauration - mercredi 18 juillet 2012 11:55
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Lyon (69) Jérôme Belleguic a rouvert son café-restaurant qui avait été entièrement détruit par un incendie l'an dernier.



Jérôme Belleguic a rouvert son établissement après l'incendie.
Jérôme Belleguic a rouvert son établissement après l'incendie.

Jérôme Belleguic vient enfin de rouvrir son café-restaurant du IIIe arrondissement, qu'il dirige depuis sept ans. En juin 2011, son établissement avait été totalement ravagé par un incendie criminel. Il aura donc fallu plusieurs mois de travaux pour tout remettre à neuf. "Nous avons dû tout refaire, du sol au plafond. Mais nous avons conservé l'esprit bistrot du lieu, en changeant seulement le bar, qui est désormais en inox. Et nous avons bien sûr renouvelé tout le mobilier", explique le gérant qui a pour associé Stéphanie Ruhlmann.

Une clientèle fidèle
Côte cuisine, le chef a également conservé sa carte, avec pour spécialités une vaste gamme de brochettes et de mijotés à la cocotte. Un concept qui séduit une clientèle d'habitués - exerçant pour l'essentiel des professions libérales, le palais de justice était situé à côté. "Cela nous a fait chaud au coeur de voir revenir dès le premier jour nos anciens clients", se réjouit le chef. Originaire du Loiret, Jérôme Belleguic était dans les années 1990 restaurateur à Montargis, où il dirigeait deux établissements. Désormais Lyonnais, le chef n'exclut pas un jour de se reconvertir en viticulteur. Passionné d'oenologie, il est d'ailleurs diplômé de l'école de viticulture de Beaune.
Stéphanie Pioud

Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services