×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

L'Hémicycle, nouveau restaurant du Musée des Abattoirs

Restauration - vendredi 6 juillet 2012 10:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Toulouse (31) Le chef Gérard Garrigues s'inspire de la thématique des expositions pour concevoir ses menus.



L'Hémicycle de Gérard Garrigues, un cadre gourmand au Musée des Abattoirs à Toulouse.
L'Hémicycle de Gérard Garrigues, un cadre gourmand au Musée des Abattoirs à Toulouse.


On dirait que Gérard Garrigues se plaît dans les musées. Après le restaurant Moaï au Muséum d'histoire naturelle, il vient de prendre possession de L'Hémicycle, au musée d'art contemporain des Abattoirs à Toulouse. "Je gère la restauration de A à Z, explique Gérard Garrigues. Nous sommes une petite équipe de 5 personnes. J'ai investi 40 000 € en décoration et matériel professionnel, et j'ai trois ans et demi - c'est-à-dire la durée de la concession - pour les rentabiliser."

Cuisiner dans un musée ne semble pas poser de problème particulier, "au contraire, il suffit de coller à la thématique des expositions pour établir les menus", ajoute Gérard Garrigues

 

Une cuisine de saison et maison

Pour ce chef qui a obtenu une étoile avec son ancien restaurant Le Pastel à Toulouse, il n'est pas question de servir des plats industriels : "Tout est fait maison avec des produits simples, frais et de saison. Les clients en ont assez de manger du tout-préparé", explique Gérard Garrigues. Croustillant de saumon, salade de fenouil et artichauts en poivrade, tajine de cuisses de canard aux amandes... : le ticket moyen est à 20 €, un prix abordable pour la clientèle du musée.

À 57 ans, Gérard Garrigues, ne manque pas de projets, il aide son épouse au restaurant Le Ménagier de Vacquiers (31) et compte bien ouvrir chambres et table d'hôte dans la vallée de la truffe, dans le Quercy, entre Saint-Antonin-Noble-Val et Le Caylus. Les travaux ont déjà commencé, rendez-vous en 2015. 

Dorisse Pradal

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
E-réputation : gérer ses avis clients en ligne
par Thomas Yung
Services