×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Au Touch In Paris, on mange avec les doigts

Restauration - mardi 24 avril 2012 12:29
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Pour son premier établissement, Jérémy Vuillaume a décidé de proposer à ses clients une expérience inédite : il met à leur disposition des tables tactiles conçues par Samsung, qui a choisi son établissement pour dévoiler ce gadget high-tech.



Passé par l'école Médéric (Paris, XVIIe), après avoir effectué ses premières armes à L'Hostellerie du Pas de l'ours chez Frank Reynaud en Suisse, Jérémy Vuillaume décide d'ouvrir avec une bande d'amis (et le soutien de plusieurs partenariats) le Touch In Paris. Dans ce bar-restaurant au concept novateur, les clients pourront directement appeler le serveur, ou envoyer des e-cards depuis leur table. Sis à coté de la Madeleine, le restaurant compte deux salles pour un total de 80 couverts.

"Des logiciels sur mesure"
"Nous avons installé les tables tactiles dans la salle du sous-sol qui fait également office de bar, explique Jérémy Vuillaume. Nous pouvons installer 5 personnes autour de ces tables. Il y a en tout 7, dont le coût unitaire est de 16 000 € avec le software car, comme pour toute tablette tactile, il est nécessaire de développer des applications qui correspondent d'une part à l'attrait pour la nouveauté que représentent ces tables, ensuite pour répondre aux besoins et des clients et de l'établissement."
Ainsi, des capteurs pourront reconnaître le cocktail que boit le client et en afficher la recette. Il est également possible d'installer un logiciel de fidélisation qui retiendra toutes les consommations du client attablé, permettant ainsi de cerner les goûts des habitués.
La société After-Mouse - dont le groupe Accor est déjà client - développe les logiciels destinés aux tables tactiles. "L'investissement est conséquent du fait non seulement de la table en elle-même, mais également à cause du travail en amont effectués sur les logiciels, explique Bachir Abi-Khalil, directeur France d'After-Mouse. Par ailleurs, nous pouvons développer des applications pour toute sorte d'établissements, c'est du sur mesure à la demande. Le logiciel est mis à jour par nos soins quand le besoin s'en fait sentir. Nous pouvons également ajouter de nouvelles applications au fil du temps, comme avec une tablette tactile classique. D'ailleurs nous serons présents sur le salon Equip'hôtel pour présenter nos produits", conclut-il. Samsung se positionne ainsi sur un nouveau segment.

"Le reflet est sans pitié"
Pour la jeune équipe du restaurant, le challenge n'est pas mince. Avec un ticket moyen à 28 €, le restaurant propose une cuisine traditionnelle de qualité. Et les tables high-tech ne semble pas trop souffrir du service. "Nous faisons attention à bien les nettoyer pour éviter les traces, car le reflet est sans pitié" sourit Jérémy. Situé au sous sol, le bar du Touch In est ouvert de 17h 30 à deux heures du matin. À midi, la salle du bas est réservée à la restauration. Avec des formules à 20 € et 25 € le midi, l'établissement ne propose que des produits frais avec cinq entrées, trois poissons, trois viandes et cinq desserts, tandis que le bar affiche pour sa part 18 cocktails à la carte. Nul doute que Jérémy Vuillaume fera le nécessaire pour réussir ce défi qu'est une première affaire.
A.J.A

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services