×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration Pizza

Le restaurant sans nom, une cuisine élaborée à partager

Restauration Pizza - vendredi 28 octobre 2022 17:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Toulouse (31) Dans le centre historique de la Ville rose, un duo composé d'un chef et d'un sommelier propose, dans un restaurant sans enseigne, une cuisine originale et maison, des vins bio, le tout à partager.



Fabian Lecoustre, sommelier, et Robin Mothe, cuisinier, ont repris le concept du restaurant sans nom créé par Yohann Travostino (Solilesse).
© Céline Camarata
Fabian Lecoustre, sommelier, et Robin Mothe, cuisinier, ont repris le concept du restaurant sans nom créé par Yohann Travostino (Solilesse).

Au numéro 40 bis de la typique rue Peyrolières, au cœur du centre ancien de Toulouse, l’enseigne annonce juste ‘restaurant’. Fabian Lecoustre, sommelier, et Robin Mothe, cuisinier, ont repris le concept du restaurant sans nom créé par Yohann Travostino (Solilesse), mais ont donné leur personnalité au lieu. Ces amis d’enfance servent dans de petites assiettes des mets à partager : “On les dépose et les clients piochent un peu de tout”, explique le sommelier au sortir d’une dégustation. Ici les plats sont entièrement faits maison - sauf le pain -, y compris sauces et jus, et composés à base de produits de terroir, en circuits courts. La carte des vins met en avant “le meilleur du bio. Des vins natures en biodynamie élevés par des vignerons respectueux des terroirs. Les vins que je propose ne contiennent pas de cochonnerie !”, assure le sommelier.

 

“On travaille différemment”

Le duo revendique une cuisine originale et instinctive qui ne dénature pas les produits. Les propositions changent toutes les semaines et l’ardoise est corrigée à chaque service en fonctions des produits qui se terminent. De la pita pastrami, choux rouge et sauce blanche curry au risotto d’artichauts, parmesan, citron confit, à l’espadon prunes, huile d’olive et amandes effilées jusqu’à la hampe de veau et chipirons, la cuisine du jeune chef explore différentes influences avec un important travail sur les abats, de la tête de veau aux oreilles de cochon.

Dans un décor brut, l’équipe de 5 personnes fonctionne à sa guise : “Nous avons pris la décision de nous lancer durant le covid mais on travaille différemment. Le recrutement est difficile aujourd’hui, alors pour que tout le monde soit à fond, on ferme trois jours par semaine et on n’ouvre que du vendredi au lundi.”

 

#toulouse #restaurantsansnom

Journal & Magazine
N° 3787 -
09 décembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Inspirations et tendances culinaires
par Tiphaine Campet
Services