×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Produits et boissons

Bubble tea : effet de mode ou tendance de fond ?

Produits et boissons - vendredi 17 juin 2022 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Originaire de Taïwan, le bubble tea, ou littéralement "thé à bulles", rencontre un vif succès en France. Cette boisson, qui se prête à d'infinies variantes, séduit les jeunes consommateurs et les points de vente se multiplient. Les spécialistes sont cependant partagés sur la pérennité d'une telle tendance.



Le bubble tea se prête à de nombreuses variantes : la personnalisation de la boisson séduit les jeunes concommateurs.
© GettyImages
Le bubble tea se prête à de nombreuses variantes : la personnalisation de la boisson séduit les jeunes concommateurs.

C’est pour moi le phénomène du moment, le plus étonnant avec ses files de jeunes gens disposés à payer parfois 8 € pour une boisson alors qu’ils ont du mal à régler leur loyer”, s’étonne Louiza Hacène, fondatrice de la solution globale Malou à destination des restaurateurs. Les points de vente de bubble tea - cette boisson originaire de Taïwan composée de thé agrémenté de sirop, jus ou lait, et de perles de tapioca -, prolifèrent sans pour autant convaincre Bernard Boutboul, du cabinet Gira : “Il y en a autant qui ferment. C’est un épiphénomène comme l'ont été les food trucks !” Un avis divergent de celui d’Anissa Pomiès. “Le bubble tea reconfigure la sociabilité des jeunes de l’après Covid. Cette boisson se consomme en groupe. Elle remplace l’expresso pas cher. Il ne faut pas envisager ce succès en dehors de son contexte culturel imprégné d’influences asiatiques comme le phénomène kawaii, qui plébiscite tout ce qui est mignon et douillet. Si le bubble tea disparaît, il sera remplacé par une autre boisson similaire car cette tendance dans la jeunesse est profonde”, analyse l’enseignante-chercheuse spécialiste des habitudes alimentaires.

Un marché estimé à 4 milliards de dollars à l’horizon 2027

Ce produit est apprécié car le mélange est personnalisé, sur mesure. C’est gratifiant !”, observe Anne-Claire Paré, du cabinet Bento. “On nous reproche un produit trop sucré. C’est faux. On peut commander un bubble tea avec 0 à 30 % de sucre et une multitude de toppings - perles de tapioca, gelée, aloé vera et même haricot rouge... Tous nos produits sont importés de Taïwan même les contenants. Les clients viennent chez nous car c’est impossible à reproduire à la maison. Nos sirops sont épais et concentrés”, explique Shen Zhang, qui représente l’enseigne Chatime, numéro 1 en France. “J’exploite 25 kiosques, pour la plupart dans des centres commerciaux, avec un contrat d’exclusivité car dès que nous ouvrons un point de vente, un autre apparaît à côté. Nous avons une quinzaine de licenciés. Il faut compter 35 000 € pour l’enseigne et l’équipement, ce n’est pas cher. Notre clientèle n’est pas uniquement constituée de jeunes. Le secteur se purifie. Les mauvais disparaissent”, conclut celui qui a été patron d’un bar-tabac dans le XVe arrondissement de Paris avant de se lancer, en pionnier, dans l’aventure du bubble tea en 2016. Le cabinet américain Allies Market Research évalue le marché du BBT à plus de 4 milliards de dollars à l’horizon 2027.

#bubbletea #Gira #Bento #Chatime #Taiwan #Malou


Francois Pont
Journal & Magazine
N° 3787 -
09 décembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en CHR : outils pratiques
par Jean-Claude Oulé
Services