Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

La rentrée sociale sera chaude, édito du journal 23 août 2018

Juridique et social - mercredi 22 août 2018 09:18
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

À l'instar de la saison estivale, la rentrée sociale promet d'être chaude. En cause, les réformes majeures prévues dès septembre. Le président de la République a d'ailleurs précisé, lors de l'un de ses bains de foule près de de Brégançon (Var) : "Ne comptez pas sur moi pour ralentir le rythme." Pour Emmanuel Macron et le Gouvernement, les vacances sont déjà finies. Mercredi 22 août, ils se retrouvent à l'Élysée pour un premier conseil des ministres avant un séminaire qui devrait servir à fixer le cap des prochains mois.

Parmi les dossiers explosifs, la réforme de l'assurance chômage, que les partenaires sociaux doivent renégocier. Un contrôle accru des chômeurs doit être expérimenté. Le Gouvernement souhaite que syndicats et patronat mettent en place un bonus-malus sur les cotisations patronales afin de sanctionner les entreprises abusant des contrats courts. Face au blocage patronal, le ministère du Travail a déclaré être prêt à mettre en place ce dispositif.

À partir de septembre, le Gouvernement reprendra ses consultations avec les partenaires sociaux sur la réforme des retraites. L'idée est de créer un régime de retraite universel, identique pour tous les actifs, où un euro cotisé doit donner les mêmes droits à tous. Si le président de la République a déclaré de pas vouloir toucher à l'âge légal de départ à la retraite, fixé à 62 ans dans la plupart des cas, en revanche il souhaite procéder à une unification des 42 régimes spéciaux et revenir sur l'âge de départ anticipé de certains fonctionnaires. Autant de sujets qui annoncent des débats houleux.


Pascale Carbillet
Journal & Magazine
Services