×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

Peut-on avoir recours à un CDD de remplacement pour un salarié qui remplace lui-même un absent ?

Juridique et social - mardi 17 janvier 2017 09:54
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

"La directrice de notre hôtel va partir en congé maternité. La chef de réception la remplacera durant son absence, et ne pourra donc pas assurer son poste à la réception. Pouvons-nous embaucher un réceptionniste en CDD ? Nous souhaiterions l'embaucher cette personne 3 semaines avant le départ en congé maternité."



Vous pouvez avoir recours à un CDD pour remplacer un salarié qui remplace lui-même une salariée en congé maternité. On parle de remplacement en cascade.

Lorsqu'un salarié est absent, l'employeur n'est pas tenu de recruter une personne en CDD pour pourvoir le poste vacant. Il peut faire occuper ce poste par un salarié de l'entreprise et embaucher une personne en CDD pour remplacer le salarié muté (Cass.soc. 15 octobre 2002, n° 00-40.623P).

Cette pratique relève du pouvoir de direction de l'employeur et est licite dès lors qu'elle n'a pas pour effet de faire occuper par le salarié un emploi permanant de l'entreprise (Cass.soc. 30 avril 2003, n° 01-40.937P).

Selon l'administration, il convient d'indiquer le nom et la qualification du salarié réellement absent plutôt que le nom et la qualification de celui muté à un autre poste et qui est présent dans l'entreprise (Cir. DRT n° 92-14, 29 août 1992). Il serait cependant plus judicieux de préciser les deux noms, à savoir : le CDD remplace le réceptionniste qui prend les fonctions de la directrice durant son absence pour congé maternité.
L'article L1242.9 du code du travail prévoit notamment que, lorsque le CDD est conclu pour le remplacement d'un salarié temporairement absent ou dont le contrat de travail est suspendu, il peut prendre effet avant l'absence de la personne à remplacer. Cependant, la loi ne précise pas la durée du délai à respecter entre la prise d'effet du contrat de remplacement et l'absence du salarié. Un arrêt de la quatrième chambre de la cour d'appel de Toulouse du 7 mai 2009 a jugé que ce délai ne devait pas être supérieur au temps nécessaire pour la transmission des informations permettant de tenir le poste. N'ayant pu accéder au contenu de cet arrêt, je ne peux pas vous préciser quelle durée a été remise en cause. Cependant, je pense que vous pouvez justifier d'un délai d'au moins trois semaines en raison des taches complexes et variées de la personne qui part en congé maternité.

Pascale Carbillet
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce en fiches pratiques
par Tiphaine Beausseron
Services