×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Isabelle Charrier : "Nous sommes passés du bien-être au mieux être"

Hôtellerie - mercredi 28 septembre 2022 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Le salon EquipHotel 2022 dédie un espace de 150 m2 aux experts du wellness. Conférences et concours vont se succéder durant cinq jours, sous la houlette d'Isabelle Charrier, à la tête de la rédaction de Sense of wellness magazine. Entretien et focus sur les tendances du secteur, en marge de la crise sanitaire.



'Le spa se substitue désormais au salon de beauté', constate Isabelle Charrier, modératrice du Talks Wellness au salon EquipHotel 2022.
© DR
'Le spa se substitue désormais au salon de beauté', constate Isabelle Charrier, modératrice du Talks Wellness au salon EquipHotel 2022.

L'Hôtellerie Restauration : Quelles sont les attentes de la clientèle dans le secteur du wellness en 2022 ?

Isabelle Charrier : Ce que l’on constate au lendemain de la pandémie, c’est que l’univers du bien-être va se diversifier. Avec un accent mis sur la symbiose entre état physique et état émotionnel. Autrement dit : le mieux être a pris le pas sur le bien-être. Les clients attendent davantage de propositions liées au yoga, à la sophrologie, à une personnalisation des programmes wellness grâce aux appareils connectés… le tout accompagné par l’expertise d’un professionnel. Car le client a envie de comprendre ce qu’on lui fait et ce qu’on lui fait faire.

Qu’est-ce que la crise sanitaire a fait évoluer dans le secteur du wellness ?

Avant le Covid, un spa dispensait 90 % de massages et 10 % de soins visage. Aujourd’hui, les pourcentages respectifs sont de 60 % et 40 %. Le phénomène s'explique par l'ouverture du spa à une clientèle de proximité, et non plus seulement réservé aux clients d’un hôtel. Le spa se substitue au salon de beauté. Avec la présence d’intervenants extérieurs, tels qu’un sophrologue ou une diététicienne, pour accompagner le client tout au long de son parcours. Quant au menu proposé sur une carte de spa, il s’inspire d’une nutrition saine, proche de la nature, respectueuse des intolérances alimentaires. Enfin, le sport est désormais indissociable de l’offre wellness. Si bien que dans les grands centres de thalasso, par exemple, certains équipements sont calqués sur ceux des club sportifs.

Et d’un point de vue organisationnel, qu’est-ce qui a changé ?

Le secteur du wellness fait face à 48 % de turn-over. Actuellement, les spa managers travaillent pour fidéliser les équipes et proposer aux talents de monter en compétence. On assiste ainsi à l’émergence d’un management plus participatif. Autre évolution : la RSE. Plus question d’être trop énergivore. Ainsi le libre-service de linge dans un spa, c’est révolu. Car le luxe peut être écoresponsable à condition qu’il se renouvelle, par exemple en misant sur l’upcycling, le packaging recyclable, les éco-gestes, les circuits courts…

Certains parlent de “slow spa”, comme on parle de slow tourisme. Qu’en pensez-vous ? Est-ce une nouvelle tendance ?

En effet, on assiste à un retour vers des havres de bien-être, dont le design s’inspire de tonalités apaisantes et des matières minérales. Cela répond à une attente qui fait écho au mieux être évoqué précédemment.

Quels vont être les temps forts du Talks Wellness, au salon EquipHotel 2022 ?

Nous disposons d’un espace de 150 m2, dans lequel nous organisons deux conférences par jour sur des problématiques actuelles : comment se différencier dans l’univers ultra-concurrentiel du wellness ? Où en est-on de la formation, du recrutement et de la fidélisation des équipes ? Comment le wellness peut-il être un accélérateur de business pour l’hôtellerie ?... S'y tiendra également la 10e édition du Championnat de France de massage [le 6/11 de 10 h à 18 heures, NDLR] et la convention nationale spas de France [le 7/11 de 14 heures à 18 heures].

 

#bienetre #wellness #equiphotel


Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3786 -
25 novembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services