×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Transformer un porte-avions en hôtel de luxe : un projet fou mais séduisant

Hôtellerie - vendredi 7 janvier 2022 12:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

BRESIL Udo Stern, ancien membre du directoire de la compagnie Lufthansa, planche sur l'aménagement d'un complexe hôtelier de luxe off-shore avec golf de neuf trous sur les 24 000 tonnes du porte-avions Foch, destiné depuis 2018 au démantèlement.



Le porte-avions Foch a été l’un des fleurons de la marine française de 1963 jusqu’à sa vente, à la marine brésilienne, en 2000 où il sera rebaptisé Sao Paulo pour 18 années de service supplémentaires. Le navire de guerre est désormais destiné à disparaître à la découpe dans le port turc d’Izmir. Un démantèlement ajourné en raison de la présence de 600 tonnes d’amiante à bord. C’est donc à un lourd programme de dépollution que le Foch doit d’être toujours stationné au Brésil. Des perspectives coûteuses qui n’effraient pas les potentiels repreneurs avec deux projets de reconversion du bâtiment. D’une part, d’anciens marins voudraient en faire un musée, d’autre part, un homme d’affaires allemand, Udo Stern, ancien membre du directoire de la compagnie aérienne Lufthansa reconverti dans le fret maritime, ambitionne une mutation hôtelière 5 étoiles pour l’ex-porte-avions.

Aménagements délirants et atouts certains

En s’appuyant sur les projections numériques du studio de design hollandais Mitsi, l’idée d’Udo Stern ne paraît pas totalement saugrenue alors que les clients recherchent, de plus en plus, à vivre des séjours expérientiels. Surtout, la capacité de repositionnement du navire serait un véritable atout alors que les crises sanitaires, climatiques ou politiques se multiplient et paralysent, du jour au lendemain, les économies touristiques qui ne peuvent se déporter. Enfin, le projet ne manque pas d’originalité avec, sur le pont, où jadis 40 avions de chasse pouvaient être catapultés, la présence d’un golf de neuf trous convertible en piste de ski avec de la neige artificielle selon la saison. Le hangar de 13 900 m², présent dans la coque, serait assez vaste pour accueillir bars, restaurants, cinémas, salle de concert et un casino. Les cabines des officiers seraient aménagées en une cinquantaine de chambres luxueuses. Des espaces sur le pont permettraient à des taxis volants de convoyer des clients à bord. Le montant des investissements n’est pas, à ce jour, chiffré.

#Porte-avions #UdoStern #Foch

 

 

 


Francois Pont
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services