×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le Royal Hainaut, un hôtel 4 étoiles atypique au coeur de Valenciennes

Hôtellerie - mercredi 17 novembre 2021 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Valenciennes (59) Inauguré en 2019, l'hôtel Royal Hainaut affiche complet chaque week-end. Ce projet, dans une ville peu touristique, rencontre le succès malgré la crise sanitaire, en s'appuyant sur l'histoire du lieu et la clientèle locale.



Inauguré en 2019 à Valenciennes après cinq ans de travaux et 70 M€ d’investissement, le Royal Hainaut affiche complet chaque week-end. Ce projet atypique, dans un bâtiment de 1752, dans une ville peu touristique, compte une centaine de salariés recrutés pour gérer les 37 chambres, 42 suites, deux bars, deux restaurants, la piscine et le spa que compte de l’hôtel. “La majorité des salariés sont issus de la région des Hauts-de-France, mais certains sont venus, car ils avaient envie de voir autre chose, de vivre de nouveaux challenges professionnels”, précise Emmanuel Bequet, directeur général. Valenciennes n’est certes pas connue pour son attractivité touristique, mais les collectivités, notamment, veulent changer cette image et un musée des Beaux-Arts devrait voir le jour en 2023. “Je suis un parfait exemple, car je ne suis pas du Nord. Le Royal Hainaut attire les salariés grâce à son nom prestigieux. De plus, c’est un endroit totalement atypique, singulier et unique en France”, continue Emmanuel Bequet.

 

Rémunération et bien-être

Les confinements successifs se sont durement fait sentir : jusqu’à 50 000 € de pertes mensuelles. “Heureusement, l’hôtel est une toute petite partie de nos recettes. Nous avons pu compter sur tous nos biens d’exception, qui sont à la location partout en France, pour tenir le cap”, confie Xavier Lucas, dirigeant de la Financière Vauban et Investisseur du Royal Hainaut.

“Après cette crise, il est important de se remettre en cause notamment au niveau des ressources humaines, sur les conditions de rémunération de nos salariés, sur les conditions de leur bien-être au travail. Ce n’est pas pour rien si tant de personnes ont quitté le navire”, confesse le directeur général. Au sein de l’établissement, le recrutement est permanent, les départs comme les arrivées sont restés réguliers, sans être impactés par la crise sanitaire.

 

Ouvert sur l’extérieur

“En 2021, on fidélise nos clients par l’expérience, la qualité et l’individualité de nos services. Et je pense qu’un hôtel comme celui-ci, qui a un tel ancrage territorial, doit être accessible à tous”, reprend Emmanuel Bequet. Ainsi, les restaurants, les bars, la piscine ainsi que le spa sont accessibles 7 jours sur 7 même aux clients qui ne séjournent pas à l’hôtel. “Aujourd’hui, le spa, avec ses 9 cabines, draine énormément de monde que ce soient des clients de l’hôtel ou extérieurs. C’est un très bon complément à notre activité hôtelière. Beaucoup de personnes ne viennent ici que pour le spa ou pour manger”, complète le directeur général.

L’établissement, considéré comme un hôtel de destination, compte donc beaucoup sur sa clientèle environnante. Cet été, pour relancer la machine, une offre dédiée aux habitants du Nord-Pas-de-Calais a été mise en place de mi-août à mi-novembre. “Ce qui fait l’attractivité d’un hôtel aujourd’hui, c’est la complémentarité de ses activités et pour cela, la clientèle locale est très importante”, conclut Emmanuel Bequet.

#royalhainaut #valenciennes #financierevauban

Eléonore Chombart

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR : les ruptures du contrat de travail (+ modèles de lettres)
par Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot
Services