×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Art et hospitalité font très bon ménage chez Drawing Society

Hôtellerie - mardi 19 octobre 2021 16:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Cinq ans après la création d'un premier hôtel à Paris, le groupe Drawing Society s'apprête à boucler le chantier d'une deuxième adresse. Drawing House ouvrira ses portes en avril 2022, dans le XIVe arrondissement. Au programme : 143 chambres, un restaurant, une piscine et surtout de l'art à tous les étages.



Collectionneuse, passionnée d’art contemporain et en particulier de dessin, Carine Tissot est une hôtelière très particulière. D’abord, parce qu’elle vient de l’univers de la publicité et de l’événementiel. Ensuite, parce que c’est le dessin qui l’a menée à l’hôtellerie. Parallèlement au salon Drawing Now Art Fair, fondé en 2007 par sa mère Christine Phal, elle a ouvert en 2017 le Drawing Hotel, un 4 étoiles de 48 chambres à deux pas du Palais-Royal, à Paris (Ier). Là, Carine Tissot a donné carte blanche à des artistes pour parer de dessins les couloirs des cinq étages. Elle a également créé une librairie de livres d’art au cœur de la réception. Un “art concierge” aide les clients à préparer des visites d’expositions ou des parcours culturels à travers la capitale.

Quant à Christine Phal, elle a imaginé un Drawing Lab, premier centre d’art privé dédié au dessin contemporain au sein de l’hôtel. Ici, en cinq ans, 70 artistes ont exposé et 20 000 visiteurs sont passés. Unique dans un hôtel parisien. Le Drawing Lab consacre un budget de production de 20 000 € pour chaque exposition, menée par un duo artiste et commissaire. “Sur 200 dossiers reçus et examinés par an, notre comité d’experts ne retient que trois duos”, souligne Carine Tissot. Une sélection pointue à laquelle s’ajoute le lauréat de l’édition annuelle de Drawing Now Art Fair. Actuellement, et jusqu’au 12 janvier 2022, l’artiste mexicaine Vanessa Enriquez et la commissaire mexicaine Frida Robles présentent Resounding songs, une installation où le dessin prend une forme inédite et monumentale.

 

Une demi-douzaine d’artistes vont s’emparer de la Drawing House

L’activité hôtelière, ainsi que les événements et mécénats artistiques, le tout chapeauté par Carine Tissot, se retrouvent désormais sous une même bannière, baptisée Drawing Society. Un groupe multifonctions, capable aussi bien de s’illustrer dans l’hospitalité que de superviser une foire annuelle d’art contemporain, éditer le catalogue d’une exposition ou encore conseiller un hôtelier qui souhaite acquérir des œuvres d’art, avoir un artiste en résidence, et singulariser une bâche de chantier… Cette dernière approche B to B s’intitule Drawing on demand et se destine à dupliquer, voire renforcer la présence du dessin dans d’autres hôtels. Enfin, côté développement, les projets ne manquent pas. 

À commencer par l’ouverture, en avril 2022, d’un deuxième hôtel sur la rive gauche parisienne, rue Vercingétorix, dans le quartier de la Gaîté-Montparnasse (XIVe). Son nom : Drawing House. Si cet établissement a l’esprit d’un boutique-hôtel, il comptera néanmoins quelque 143 chambres, mais aussi bar, restaurant, speakeasy, espace bien-être et même piscine. Des lieux qu’une demi-douzaine d’artistes vont parer de dessins, pour mieux affirmer l’identité de l’hôtel. Une nouvelle adresse que Carine Tissot veut “animée et en contact avec le quartier”. En écho aussi avec l’ADN de Drawing Society, où curiosité et ouverture d’esprit sont quelques-unes des clés de la réussite.

#drawinghotel #paris #drawingsociety


Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services