Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Hôtellerie : diversifier les offres pour surmonter la crise

Hôtellerie - lundi 5 octobre 2020 15:25
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Paris (75) Chambre transformée en pied-à-terre ou en bureau, offre dédiée aux étudiants, piscine métamorphosée en salle de restaurant… En pleine crise sanitaire, certains hôteliers redoublent d'imagination pour attirer les clients.



Cet été, le taux d’occupation de son établissement est passé sous la barre des 15 %. Alors, depuis, Joël Chan Thaw cogite pour réagir. Directeur de l’hôtel Le Grand Quartier, à Paris (Xe), il a eu l’idée de cibler les provinciaux et ex-Parisiens, partis vivre au vert, avec une offre à part : à savoir des chambres en ville aux allures de pied-à-terre. L’idée : Donner la possibilité, à ceux qui ont besoin de dormir au moins deux fois par semaine dans la capitale, d’avoir une chambre de 18 m2 au prix préférentiel de 109 € la nuit - contre 170 habituellement -, le petit déjeuner ‘good morning bag’ compris.” Autres avantages : chaque client peut laisser un bagage entre deux séjours et bénéficier de 5 % de réduction sur le pressing, pour retrouver son linge sale, lavé et repassé. À peine Joël Chan Thaw avait-t-il mis en place cette nouvelle formule, début septembre, que cinq clients ont signé. Il vise aussi les riverains qui ont des membres de leur famille en régions, mais n’ont pas assez de place chez eux pour les accueillir. Si bien qu’il a distribué des flyers dans les boîtes aux lettres des immeubles voisins du Grand Quartier. Une sorte de bouche à oreille à l’ancienne, esprit de village du Xe arrondissement oblige.

Dans la même veine et le même quartier, l’hôtel 25hours, situé face à la Gare du Nord (Xe), propose pour sa part des chambres à prix mini pour les étudiants, ainsi que des chambres transformées en bureaux, à raison de 50 € la journée, de 9 heures à 18 heures, avec wifi haut débit et café à volonté. Chez Accor, ce concept de chambre-bureau a été baptisé Hotel Office et quelque 320 hôtels du groupe en Europe du Nord, l’ont déjà mis en place.

 

Dîner au fond de la piscine des Bains…

Les hôteliers cherchent aussi à remplir leurs restaurants. Pour y parvenir, certains ne manquent pas d’imagination. C’est le cas aux Bains, à Paris (IIIe), où des dîners peuvent être organisés dans des suites, dans le Salon chinois au coin du feu, ou encore au fond de la piscine, vidée pour l’occasion. Enfin, si l’hôtel Prince de Galles vient de rouvrir ses portes, les deux mois de confinement ont permis de mener une vague de travaux pour repenser patio, bar et restaurant. L’établissement dispose désormais d’une cognathèque pourvue de 52 cognacs d’exception, dans son nouveau bar baptisé le 19.20, où l’on peut se restaurer du petit déjeuner jusque tard dans la nuit. Quant au restaurant - japonais -, il ouvrira début 2021 et donnera carte blanche à l’étoilé coréen Akira Back, chef-star aux États-Unis.

 

#Diversification #GrandQuartier #25Hours #Accor #LesBains #PrinceDeGalles


Anne Eveillard
Journal & Magazine
Services