×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

600 000 € d'amende pour Airbnb et HomeAway à Barcelone

Hôtellerie - vendredi 25 novembre 2016 10:04
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Barcelone (ESPAGNE) La mairie de la ville catalane accuse les sites de continuer à publier des annonces d'appartements touristiques illégaux.



Les Ramblas de Barcelone. La ville compterait 40 % d'hébergements illégaux selon la municipalité.
Les Ramblas de Barcelone. La ville compterait 40 % d'hébergements illégaux selon la municipalité.

La mairie de Barcelone impose une nouvelle amende record de 600 000 € à Airbnb et HomeAway pour publication d'annonces d'appartements touristiques illégaux. La municipalité, qui avait déjà sanctionné de 30 000 € Airbnb l'été dernier, tente ainsi de contrôler la commercialisation de logements sans licence touristique. Le montant de cette nouvelle amende (300 000 € pour chaque site) correspond à la pénalité maximale prévue par la réglementation en Catalogne pour lutter contre ce genre d'infractions. La sanction part du constat consigné dans un rapport de la municipalité, selon lequel Airbnb et HomeAway affichaient  jusqu'à ces derniers jours respectivement 3 812 et 1 744 appartements illégaux.

Depuis son élection à la mairie de Barcelone, Ada Colau a fait de cette régulation de l'offre d'hébergement touristique l'un de ses principaux chevaux de bataille, pour lutter contre les dérives tarifaires et les nuisances liées à cette activité sauvage. Selon la ville, 40 % des 16 000 logements proposés en location touristique dans la capitale catalane seraient illégaux.

Une autre amende de 30 000 € pourrait viser dans les prochaines semaines neuf autres sites proposant ce type de locations (dont Onlyapartments, Open House, Tripadvisor, Rent4days,...). Dans le même temps, les agents municipaux font la chasse aux propriétaires de ces appartements touristiques illégaux, parfois en faisant du porte-à-porte. 2 943 procès verbaux ont été ainsi dressés depuis le 31 juillet dernier. Mais les résultats concrets laissent à désirer, puisque seulement 79 appartements illégaux ont cessé leur activité suite à ces procédures.

Francis Matéo
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services