×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Déco : optimiser l'espace dans une chambre d'hôtel

Hôtellerie - vendredi 28 octobre 2016 11:39
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Comment aménager et décorer de petites surfaces tout en préservant le confort du client ? Réponse avec le designer Patrick Norguet a travaillé sur le concept de la chaîne d'hôtels 4 étoiles Okko, où tout doit tenir dans 18 m2.



D'emblée, l'exercice n'avait rien d'aisé. Quand Olivier Devys a dépêché le designer Patrick Norguet pour imaginer les chambres de la chaîne d'hôtels 4 étoiles Okko, le concept était de "faire du compact". C'est-à-dire, faire tenir lit, salle de bains, toilettes, rangements… dans 18 m2. Un cahier des charges "où l'on est constamment dans la recherche du moindre cm2 à gagner", explique le designer. Et ce, tout en privilégiant "convivialité, confort, sommeil, service et qualité car, dans une chambre d'hôtel, on doit pouvoir dormir, se détendre, se laver".


Jeu de transparence et dressing ouvert

Son premier parti pris a donc été de "créer une certaine porosité entre l'espace d'eau et l'espace sommeil", détaille Patrick Norguet. Le designer parle de "jeu de transparence" entre les deux entités, "tout en préservant de l'intimité", grâce à une séparation inspirée du claustra. Autre priorité : s'affranchir de tout superflu. Autrement dit : l'accessoire n'est plus obligatoire, à l'instar du mini-bar. Si le client veut boire ou grignoter, il lui suffit de descendre au Club, un "espace de vie" ouvert 24 heures sur 24 et situé au rez-de-chaussée de chaque hôtel Okko. Même souci de gain de place avec les rangements. Patrick Norguet a opté pour "un dressing ouvert, que l'on peut refermer avec un rideau". On évite donc les portes, qui encombrent. Même le bureau se limite à une tablette en prise directe avec le mur : cela suffit pour poser un ordinateur ou recharger un appareil. "La notion de travail à l'hôtel a évolué", souligne Patrick Norguet. Fini, en effet, le grand bureau avec tiroirs et fauteuil monumental. La chaîne Okko propose, en outre, un business corner, doté d'ordinateurs, dans son Club.


Le choix d'un éclairage doux et chaud
Quant à la couleur des murs, peut-elle avoir une incidence sur l'impression d'espace ? Patrick Norguet n'y croit pas, même si les tonalités claires dominent sur les murs des chambres de chaque hôtel Okko. En revanche, le designer mise sur la subtilité de l'éclairage, "car la lumière crée une atmosphère". Et pour éclairer sans aveugler, son choix s'est porté sur "des LED les plus douces possibles, pour un éclairage chaud, qui crée une certaine intimité". Rien de pire, en effet, qu'une lumière blafarde au lever comme au coucher.


Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services