×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

À Dubaï, la folie des hauteurs du JW Marriott Marquis

Hôtellerie - lundi 25 juin 2012 15:47
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Dubaï revient sur le devant de la scène hôtelière avec l'ouverture en octobre du plus haut hôtel du monde, le JW Marriott Marquis. Celui-ci culmine à 355 mètres et ses deux tours dépassent de 26 mètres l'Empire State Building.



Le JW Marriott, propriété de l'Émirat sera géré en contrat de management par Marriott. L'hôtel et ses deux tours sont l'oeuvre du cabinet d'architectes Arch Group et du cabinet de décoration Amani. Ce géant de 1 608 chambres est au coeur du quartier financier, et à 20 minutes seulement de l'aéroport. Selon Rupprecht Queitsch, directeur général de l'hôtel, Dubaï "qui regroupe aujourd'hui 365 hôtels, voit avec satisfaction l'arrivée du JW Marriott, qui apporte avec ses 1 600 chambres supplémentaires dans la catégorie luxe une offre complémentaire dans un pays où la croissance hôtelière est estimée à 10 000 chambres d'ici à 2013."

L'hôtel JW Marriott - une des trois marques de luxe de Marriott qui regroupe seulement 53 établissements dans le monde - devrait employer près de 1 200 personnes. Outre 1 608 chambres dans les deux tours - 882 chambres King Size, 486 chambres doubles, 236 Club Suites et 4 suites royales à 2 étages -, l'hôtel propose également 9 restaurants, dont le Rang Mahal Indian Restaurant dirigé par le chef étoilé Atul Kochhar.

Pour la clientèle Mice (Meetings, incentives and conferences), qui devrait constituer à terme plus de 50 % de la clientèle, l'hôtel propose pas moins 24 salles de réunion représentant une surface de 5100 m2. "Nous offrons enfin à nos clients sur ce segment de marché un hôtel qui correspond à leurs besoins, déclare le directeur général. Il sera désormais possible de réunir à Dubaï en un seul lieu plus de 1 000 personnes."

Positionnement renforcé

Positionné sur ce créneau, l'hôtel devrait profiter de la position stratégique de Dubaï et de la croissance d'un segment en pleine expansion. Ainsi, en 2011, aux États-Unis seulement, la clientèle américaine de congrès et d'événementiels a généré  un chiffre d'affaires de 106 milliards de dollars de recettes. En outre, la forte croissance de la compagnie Emirates et la position de hub de l'aéroport de Dubaï, notamment en liaison avec la Chine, constituent autant de facteurs contribuant à renforcer ce positionnement. En 2011, l'aéroport avait déjà enregistré 8 % d'arrivées supplémentaires par rapport à 2010.

La crise économique relève donc du lointain souvenir pour les hôtels qui ont tous enregistré un taux d'occupation annuel de 80 % en 2011, en partie grâce au retour de la clientèle locale en provenance des Émirats et de l'Arabie Saoudite. "Nous accueillons des clients du Golfe qui ont délaissé les pays du Moyen-Orient en crise, comme l'Égypte ou la Syrie pour venir à Dubaï" ajoute Rupprecht Queitsch.

La France représente par ailleurs un marché potentiel important pour l'hôtel : le directeur général connait d'ailleurs bien cette destination, puisqu'il a dirigé le Marriott Paris Rive Gauche à Paris, pendant plusieurs années. "Le JW Marriott représentera une offre nouvelle sur Dubaï qui devrait intéresser les entreprises françaises toujours à la recherche de nouveaux sites pour leur conventions", précise-t-il.

D'ici à 2017, Marriott prévoit l'ouverture de 44 nouveaux hôtels dans le monde, soit 11 805 chambres supplémentaires.
Évelyne de Bast

Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services