×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Comment le FNE-Formation peut aider à relancer l'activité d'un établissement

Formation - Écoles - mardi 2 novembre 2021 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Paris (75) Durant les confinements, la formation a permis de garder un lien avec les équipes et d'assurer une montée en compétences. Si bien que l'État vient d'assouplir le FNE-Formation, qui prend en charge jusqu'à 100 % des coûts de formation.



Les formations aux techniques métiers permettent, par exemple, de s'initier à la mixologie.
© DR
Les formations aux techniques métiers permettent, par exemple, de s'initier à la mixologie.

Depuis le 1er janvier 2021, nous avons accompagné plus de 500 stagiaires dans des CHR de quatre départements de notre région, dont les trois-quarts étaient des TPE”, affirme Isabelle Cantin-Rousseau, directrice régionale de l’opérateur de compétences (Opco) Akto pour les Pays de la Loire. Spécialiste de la formation professionnelle, Akto fait face à une croissance des demandes de la part des hôteliers et restaurateurs depuis le premier confinement de mars 2020. Entre les établissements fermés, le chômage partiel et autres baisses de fréquentation, former les équipes a permis de souder celles-ci, voire les fidéliser. Depuis 2020, l’État déploie le FNE-Formation, un “fonds national de l’emploi”, qui prend en charge jusqu’à 100 % des coûts de formation, vient d’être élargi aux entreprises en situation de reprise d’activité, en difficulté ou en période de mutation technologique, économique, énergétique… En pratique, ce fonds aide à la montée en compétences des salariés et à leur adaptation aux évolutions de leurs métiers. Akto se mobilise donc pour permettre aux entreprises de bénéficier de ce FNE-formation élargi avant la fin de l’année.

 

Les formations au management et aux techniques plébiscitées

Parmi les thèmes de formation les plus demandés par les CHR à l’Opco Akto, dans les Pays de la Loire, le management arrive en tête. L’idée étant de motiver et valoriser les salariés, en leur donnant davantage de responsabilités et d’autonomie. Puis viennent les modules ciblés sur les techniques métiers : ils permettent, par exemple, de s’initier à la cuisine japonaise, à la mixologie ou encore à la bistronomie. À Nantes (Loire-Atlantique), le restaurant Le Reflet, qui emploie des personnes handicapées, a ainsi profité de sa fermeture pendant la crise sanitaire pour former ses salariés au management d’équipe et à de nouveaux gestes professionnels. Quant à la durée des formations, “elle varie selon les besoins de chaque établissement et de l’évolution de la profession ou du secteur”, souligne Sébastien Viault, conseiller formation au sein de l’Opco Akto des Pays de la Loire, qui ajoute que la gestion du turn-over, la recherche de nouveaux collaborateurs et les façons de se réinventer avec de nouvelles offres sont désormais au cœur des préoccupations des patrons de CHR.

#opco #akto


Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Reprendre un hôtel : évitez les embûches
par Stéphane Corre
Services