×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Lycée des métiers Sainte-Anne : 60 000 Nouveaux pensionnaires

Formation - Écoles - lundi 6 juillet 2020 06:46
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      


Frédéric de Ravinel, directeur du lycée Sainte-Anne et Alain Parise devant les trois ruches
Frédéric de Ravinel, directeur du lycée Sainte-Anne et Alain Parise devant les trois ruches

Après la création d’un jardin aromatique et médicinal, de l’implantation de plusieurs variétés de ceps de vigne, le lycée hôtelier Sainte-Anne de Saint-Nazaire poursuit et amplifie sa démarche en faveur du développement durable en intégrant trois ruches, ce qui représente plusieurs dizaines de milliers d’abeilles. In fine, les élèves pourront utiliser le miel produit dans le cadre de leurs travaux pratiques en cuisine.

Mais comme l’indique Alain Parise, professeur d’EPS, la démarche s’inscrit dans un cadre plus global. En effet, les élèves vont pouvoir profiter de la présence des ruches pour « découvrir le travail des abeilles, pas seulement le miel, mais aussi tous les produits utiles à la pharmacopée, comme par exemple la propolis anti-virale, anti-fongique et anti-biotique, ainsi que le rôle capital de ces insectes dans la pollinisation ».

#Ruche #Miel