×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Les apprenants du CEPROC retrouvent le bonheur du laboratoire

Formation - Écoles - vendredi 26 juin 2020 05:03
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :


Les gestes barrières font partie du nouveau code de conduite
Les gestes barrières font partie du nouveau code de conduite

Après une longue période de confinement, les apprenants retrouvent enfin le chemin du laboratoire. Plus de deux mois de distanciel ont rappelé toute l’importance de ce lieu hautement stratégique dans le dispositif d’apprentissage d’une manière générale et la transmission culinaire en particulier. Les sourires des beaux jours sont sur toutes les lèvres, bien que dissimulés par des masques. « C’est super ! Le Ceproc a été très réactif dès que nous avons manifesté notre souhait de reprendre les cours. L’équipe nous permet de revenir dans les meilleures conditions », confie Jennifer, étudiante en CAP cuisinier adulte. Les apprenants apprennent à vivre avec le protocole sanitaire déployé par le Ceproc pour préserver la santé des apprenants et des salariés.

Des pratiques pas si nouvelles

Respect du fléchage au sol, désinfection régulière des mains au gel hydroalcoolique, distanciation physique, gestes barrières font partie du nouveau code de conduite. « Nous avons l’habitude des dispositifs d’hygiène et de sécurité dans nos métiers », relativise Stéphane Duval, formateur et responsable du pôle charcuterie traiteur. Au sein du labo BP, l’équipe des formateurs est au complet. Jennifer Coullenot et Jérémie Bogaert travaillent la découpe d’une carcasse de porc avec un petit groupe d’étudiants en CAP adulte.

Pour l’amour du métier

« Nous sommes ravis de pouvoir rependre et nous focaliser sur la pratique pour étudier toutes les parties du programme que le confinement  nous a empêchés d’aborder », se réjouit Jennifer Coullenot. Dans le département de pâtisserie, l’ambiance est également très studieuse. En labo 3, un groupe de CAP révise les techniques de fabrication des pâtes avec son formateur Jean-Philippe Duchesne. « Je suis heureux de retrouver mes étudiants et de pouvoir les mettre en situation de travail réel et de challenge après deux mois de distanciel ». En labo 2, le formateur Stéphane Roussay explore les techniques de fabrication de la pâte d’amande. « C’est une joie de retrouver mes élèves et de reprendre l’enseignement en présentiel. La pâtisserie, ce sont des gestes, des formes, des saveurs… », insiste-t-il. Les arts culinaires ont repris leurs droits. Place à la passion avec le Ceproc. 

#Ceproc #Reprise #GestesBarrieres #ProtocoleSanitaire

Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène en fiches pratiques
par Romy Carrère et Laurence Le Bouquin
Services