×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Le travail de fourmi effectué par la profession pour attirer les jeunes

Formation - Écoles - vendredi 18 janvier 2019 12:17
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

La 2ème journée nationale, Deciday ! s'est déroulée hier. Un peu partout en France, des professionnels, des formateurs et des étudiants sont allés à la rencontre des élèves du secondaire. Le Meilleur Maître d'Hôtel du Monde 2011 était à Suresnes.



De g à droite : Pierre Mendès, Niels et Denis Courtiade
De g à droite : Pierre Mendès, Niels et Denis Courtiade

Deciday !, la journée nationale de promotion des métiers de l’hôtellerie, de la restauration, des loisirs et des activités du tourisme a eu lieu ce jeudi 17 janvier. L’opération, créée à l’initiative du Fafih en partenariat avec les ministères de l’Education National et de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation, permet à des élèves de l’enseignement secondaire, un peu partout en France, de discuter avec des trios constitués à chaque fois d’un représentant de CFA ou de lycée professionnel, d’un jeune en formation et d’un professionnel, à l’image de cette matinée organisée au Segpa du collège Henri Sellier, à Suresnes (92). Une vingtaine de collégiens était réunie autour du parrain de Deciday ! Denis Courtiade, directeur du restaurant Alain Ducasse au Plazza Athénée et président-fondateur de l’association Ô Service, de Pierre Mendès, directeur de la communication de l’EPMT (75) et de Niels, jeune apprenti de 18 ans en bac pro service, actuellement au Lutetia (75). Plusieurs vidéos ont été réalisées à destination des publics jeunes qui ne connaissent pas le secteur et ont été diffusées à cette occasion. Le rythme est rapide, avec différents témoignages et la découverte de plusieurs métiers pour fil conducteur. Charge ensuite aux intervenants d’expliquer, de conseiller et faire partager ce qu’ils ressentent. « A 16 ans, je voulais rentrer dans le secteur par la voie de l’apprentissage, mais en pâtisserie. Il n’y avait pas de place disponible dans les restaurants autour de mon village à ce poste et l’on m’a proposé la salle. C’est comme cela que j’ai commencé » livre Denis Courtiade. Et il ajoute, un peu plus tard, après avoir lister les distinctions qu’il a obtenues, dont le titre du Meilleur Maître d’hôtel du Monde en 2011 et celui du Meilleur Directeur de salle du Monde en 2018, « je n’ai qu’un CAP à la base mais dans ce secteur d’activité, tout est possible si vous croyez en vous». Pierre Mendès, évoque, quant à lui, la cinquantaine de métiers qu’il recouvre. La réunion se veut interactive. Il questionne les collégiens sur le Gouvernant d’étage ? « Savez-vous quel est son rôle ? ». Niels, lui, évoque l’apprentissage qui permet de cumuler de l’expérience professionnelle et d’obtenir des diplômes. « Et on peut aller jusqu’à bac +5 dans l’hôtellerie et la restauration, même au commençant au plus bas… ». Pour les trois intervenants l’ouverture sur le monde est aussi un atout important de la filière, tout comme sa capacité à donner du bonheur aux gens. Et puis, rappelle Denis Courtiade, « l’hôtellerie et la restauration sont sans doute la plus grande compétence de notre pays. Elle est reconnue dans le monde entier ». Dans la classe on écoute et on applaudi. Le trio a rempli son contrat, qui s’apparente à un travail de fourmi... Mais c’est sans doute à ce prix que la profession va changer une partie de son image. En 2018, 410 classes avaient été visitées, 12 300 élèves rencontrés, 89 établissements avaient participé et 25 académies avaient été représentées.

#Deciday #DenisCourtiade #PierreMendes #Fafih

 


Sylvie Soubes