Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Trophée David Campbell : Estelle Niveau et Eugénie Ledent récompensées

Formation - Écoles - mardi 11 décembre 2018 11:38
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Paris (75) Ils étaient dix à concourir pour la finale du trophée du meilleur réceptionniste de la capitale et dix autres à s'affronter en catégorie junior. Les épreuves ont eu lieu le 9 décembre au Shangri-La, à Paris.



Pas facile de trouver les bons mots et la bonne parade face à un client en larmes… C’est le jeu de rôle auquel ont été confrontés les dix professionnels inscrits à la finale du 27e trophée David Campbell du meilleur réceptionniste de Paris et les dix élèves, tous en 2e année de BTS responsable de l’hébergement, en lice pour la finale du 10e trophée junior. Les épreuves ont eu lieu le 9 décembre dernier au Shangri-La, à Paris (XVIe).

“Nous sommes un point de repère pour les clients”

Pour cette compétition, organisée par l’AICR-Paris (Amicale internationale des sous-directeurs et chefs de réception des grands hôtels), le stress était à son maximum, la majorité des candidats participant à leur premier concours. “C’est le jury qui impressionne le plus”, a confié Antoine Moncuit, réceptionniste à l’hôtel Baume, à Paris (VIe). “Mais dès que l’on démarre le jeu de rôle, on surmonte ce stress, car on se retrouve comme dans notre vie de tous les jours”, a ajouté Estelle Niveau, à sa sortie du jeu de rôle. Réceptionniste au Meurice, à Paris (Ier), c’est elle qui a décroché le 27e trophée David Campbell.

Une consécration pour celle qui perçoit ainsi son métier : “Nous sommes un point de repère pour les clients. Nous préparons leur arrivée, souvent en ayant déjà échangé avec eux par e-mails, nous les accueillons, puis notre mission est de pouvoir nous adapter à toutes les situations qu’ils vont nous soumettre.

“L’échange humain reste fondamental”

Avec l’arrivée des nouvelles technologies, le rôle du réceptionniste a beaucoup évolué, même si l’échange humain reste fondamental ”, reprend Maud Pfluger, présidente de l’AICR-Paris et elle-même lauréate du trophée David Campbell en 2012. Son avis est partagé par Eugénie Ledent. À 21 ans, cette élève de BTS à l’École hôtelière du Périgord (CCI de Dordogne) a décroché le 10e trophée junior. Convaincue que son futur métier est une subtile conjugaison “entre l’humain et le digital”, elle sera en lice, avec Pierre Mahon, en BTS au lycée hôtelier Alexandre Dumas d'Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin) et arrivé 2e à ce même trophée junior, pour passer les tests de pré-sélection de WorldSkills France dès janvier. Le meilleur de ces deux jeunes talents intègrera ensuite l’équipe de France aux Olympiades des métiers, prévues courant 2019 à Kazan, en Russie.

Quant à Estelle Niveau, elle est attendue à Londres, du 23 au 27 janvier prochains, pour représenter la section AICR-Paris au concours international. Celui-ci se déroulera lors du congrès, international de l’AICR.

 

#AICR #TropheeDavidCampbell #EstelleNiveau #EugenieLedent


Anne Eveillard