×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Création d'une mention art de la cuisine allégée au campus thermalisme, bien-être et pleine santé à Cusset

Formation - Écoles - jeudi 10 janvier 2019 17:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Vichy (03) L'objectif est d'apporter une plus value aux élèves issus de bac pro en hôtellerie-restauration au cours d'une année d'enseignement en alternance. Cette formation s'adresse aussi aux professionnels et élèves issus d'autres cursus évalués au cas par cas.



Aurélien Dubois fait découvrir à trois élèves comment travailler le chocolat pour alléger un dessert.
Aurélien Dubois fait découvrir à trois élèves comment travailler le chocolat pour alléger un dessert.


Le campus des métiers et qualifications thermalisme, bien-être et pleine santé de Vichy (Allier) a été labellisé par le ministère de l’Education nationale en 2017. La mention art de la cuisine allégée est proposée depuis septembre dernier par le lycée Valéry Larbaud à Cusset. Ouverte pour 12 élèves, ils sont quatre à l’expérimenter cette année. 

Sur les 560 heures passées en classe, 310 sont consacrées à la pratique. "L’accent est mis sur le dressage, avec une vision plus artistique. Les élèves travaillent leurs plats du dessin à la photo”, explique Aurélien Dubois, enseignant en cuisine. L’autre moitié des heures de cuisine sont dispensées par le chef Christophe Vauthier, à la tête des cuisines du N3, le restaurant du Vichy Célestins Spa Hôtel. Différentes traditions culinaires sont étudiées (régime crétois, cuisine vietnamienne…), et les recettes traditionnelles françaises sont revisitées. “Nous cherchons toujours à conserver la gourmandise”, détaille le chef Aurélien Dubois. Les nouvelles habitudes alimentaires comme les régimes sans gluten sont intégrées aux apprentissages.

 

Une compétence pour se différencier

Après deux CAP (restauration collective et traditionnelle), Samuel Zachelin a choisi de suivre cette formation, encouragé par son patron : “J’ai réalisé une saison comme chef d’un hôtel vichyssois dont la clientèle est composée de nombreux curistes. J’y retourne la saison prochaine, je pourrai mettre à profit mes nouvelles compétences.” 

Yoan Boire souhaitait se perfectionner après un bac pro cuisine et une mention dessin en restaurant. En alternance dans un restaurant d’entreprise, il est déjà force de proposition. Les enseignements culinaires sont complétés par des cours en sciences, nutrition, arts appliqués et langues vivantes.

 


Sandrine Rochas
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Informatique et nouvelles technologies en CHR
par Thierry Longeau
Services