Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Réforme du BTS : Michel Lugnier pointe les liens étroits entre les formations dispensées et les besoins du terrain

Formation - Écoles - mercredi 3 octobre 2018 12:26
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Paris (75) L'entrepreneuriat et le management opérationnel sont au coeur du nouveau BTS MHR. Ce que cela apporte en plus aux élèves et aux professionnels ? Réponse de l'inspecteur général de l'Éducation nationale, en charge de la filière hôtellerie-restauration.



Michel Lugnier rappelle que la profession a souhaité 'à l'unanimité' que les nouveaux BTS MHR soient situés 'à un niveau de manager d'équipes'.
© DR
Michel Lugnier rappelle que la profession a souhaité 'à l'unanimité' que les nouveaux BTS MHR soient situés 'à un niveau de manager d'équipes'.

Face aux mutations du secteur de l'hôtellerie-restauration, les formations doivent s'adapter. Il s'agit ainsi de répondre au plus près aux besoins des cuisiniers, restaurateurs, directeurs d'hôtel, ainsi qu'aux attentes d'une clientèle en quête d'offre personnalisée et d'expériences sans cesse renouvelées. La rénovation des BTS hôtellerie-restauration et responsable de l'hébergement, qui entre en application dès cette rentrée 2018, va dans ce sens. 

"Ces formations accompagnent les mutations technologique, numérique et environnementale, afin d'élever le niveau de qualification des étudiants", souligne Michel Lugnier (voir sa précédente ITW dans le n°3621) . "C'est tout l'enjeu du nouveau BTS management en hôtellerie-restauration (MHR) que d'offrir, après la nouvelle série technologique sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration (STHR), une poursuite d'études originale vers trois familles de métiers : management d'unité de restauration (option A), management d'unité de production culinaire (option B) et management d'unité d'hébergement (option C)", précise l'inspecteur général de l'Éducation nationale, en charge de la filière hôtellerie-restauration.

"Nécessité de faire évoluer les BTS HR et RH"

Ce nouveau BTS MHR à trois options "est le fruit d'un travail conjoint exemplaire entre la profession et l'Éducation nationale", ajoute Michel Lugnier. Celui-ci résulte, en effet, "d'une étude préalable approfondie des besoins des entreprises du secteur". "Celle-ci a été conduite par les représentants de la profession qui siègent au sein de la 17e commission consultative professionnelle (CPC), laquelle prend en charge la totalité des diplômes du secteur de l'hôtellerie-restauration et du tourisme. Cette phase d'opportunité a confirmé la nécessité de faire évoluer les BTS HR et RH. Un travail de fond a alors été engagé avec la profession pour identifier les activités confiées au détenteur d'un BTS MHR", explique l'inspecteur général de l'Éducation nationale. 

Dans le détail : cette collaboration a permis d'identifier cinq pôles d'activités [1], "qui correspondent à des regroupements cohérents d'activités professionnelles". "La présence d'un pôle dédié au management fait ainsi écho aux enjeux liés à la valorisation et la fidélisation du personnel , ainsi qu'à la détection de talents dans un secteur caractérisé par la jeunesse de sa main-d'oeuvre et un taux de renouvellement important", reprend Michel Lugnier. 

Il rappelle que la profession a souhaité "à l'unanimité" que ces nouveaux BTS MHR soient situés "à un niveau de manager d'équipes". "Cette demande à l'endroit du management opérationnel traduit une prise en compte des enjeux qui entourent l'encadrement des équipes au sein des entreprises hôtelières et la gestion des ressources humaines dans ses dimensions d'animation, motivation, détection, valorisation, recrutement, évaluation…" Même cohérence pour le pôle dédié à l'entrepreneuriat : "C'est une réponse aux enjeux qui entourent la transmission et la reprise d'entreprises dans un secteur où une entreprise sur deux disparaît avant même son cinquième anniversaire."


[1] Pôle d'activités 1 – Production de services en hôtellerie restauration ; Pôle d'activités 2 – Animation de la politique commerciale et développement de la relation client ; Pôle d'activités 3 – Management opérationnel de la production de services en hôtellerie-restauration ; Pôle d'activités 4 – Pilotage de la production de services en hôtellerie restauration ; Pôle d'activités 5 – Entrepreneuriat en hôtellerie-restauration.


Anne Eveillard
Salon LHR Emploi
Journal & Magazine
Services