Actualités
Espace Abonnés
Espace abonnés
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Postuler au titre de Maître restaurateur


mercredi 14 mars 2018 12:00

Ajouter à mes favoris
Etre alerté
Ajouter un
commentaire
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Les dirigeants cuisiniers ne sont plus les seuls à pouvoir postuler à ce titre, le seul décerné par l'État pour la restauration. La refonte du titre depuis le décret n° 2015-348 du 26 mars 2015 permet aux dirigeants et aux employés d'acquérir cette reconnaissance.

© Thinkstock
Le titre de Maître restaurateur, le seul décerné par l'État pour la restauration, distingue les professionnels qualifiés. C'est une démarche volontaire de la part du restaurateur.

Les dirigeants cuisiniers ne sont plus les seuls à pouvoir postuler à ce titre. La refonte du titre depuis le décret n° 2015-348 du 26 mars 2015 permet aux dirigeants et aux employés d'acquérir cette reconnaissance. Deux conditions essentielles doivent être respectées :

- le respect d'un cahier des charges. Celui-ci permet de distinguer les restaurateurs qui répondent au cahier des charges du fait maison, utilisent majoritairement des produits frais, proposent un choix suffisant valorisant les produits régionaux et de saison et privilégient l'excellence de leur établissement ;

- un diplôme et/ou une expérience.

Plus de 3 600 restaurants sont recensés en 2017.

► Comment obtenir le titre ?

Le titre de Maître restaurateur est délivré pour une durée de quatre ans par le préfet du département. La préfecture est chargée de vérifier les diplômes, l'expérience ainsi que le compte-rendu du rapport d'expertise d'un organisme certificateur agréé.

Vous devez contacter l'un des organismes certificateurs agréés suivants :

Afnor-Afaq

11 rue Francis de Pressensé

93210 Saint-Denis

Tél : 01 41 62 80 00

www.afnor.org


Certipaq

2 rue de Rome

67300 Schiltigheim

Tél : 03 88 19 16 79

www.certipaq.com

Bureau Veritas Certification

60 avenue du Général de Gaulle

92046 Paris La Défense

Tél : 01 41 97 00 74

www.qualite-france.com


Certipaq

BP 80056

63015 Clermont Ferrand

Cedex 2

Tel : 04.73.17.33.80

www.certipaq.com

► Le crédit d'impôt

Remarque : le crédit d'impôt était valable pour les entreprises dont le dirigeant avait obtenu le titre avant le 31 décembre 2017. Il n'a pas été reconduit pour 2018.


► Les diplômes nécessaires

- BTS hôtellerie-restauration, licence professionnelle ou master dans le domaine de la restauration, bac STHR (bac technologique), bac pro restauration.

Ils correspondent aux exigences requises en termes de diplôme.

- BEP métiers de l'hôtellerie restauration, CAP cuisine ou restaurant (remplacé par le CAP commercialisation et services en hôtel-café-restaurant), titre professionnel de cuisinier.

Vous devez conjuguer ce diplôme avec une expérience professionnelle de direction d'une entreprise de restauration pendant au moins cinq ans.

- Vous ne possédez pas de diplôme.

Vous devez alors justifier d'une expérience professionnelle de direction d'une entreprise de restauration pendant au moins dix ans, sauf si vous employez un cuisinier titulaire d'au moins un CAP cuisine. Le cuisinier doit alors être considéré comme le responsable technique effectif permanent du restaurant. Par ailleurs, vous devez pouvoir justifier d'une expérience d'au moins cinq ans de direction d'un établissement de restauration.

- Vous ne possédez pas de diplôme et ni d'expérience professionnelle de direction d'un établissement de restauration suffisamment longue.

Vous pouvez faire une démarche de validation des acquis de l'expérience (VAE) pour tenter d'obtenir, en fonction de votre expérience professionnelle :

- un BTS hôtellerie-restauration ;

- un bac pro restauration : cuisine ou commercialisation et services en restauration.

- ou éventuellement un CAP ou un BEP si vous avez au moins 5 années de direction d'un restaurant.

Vous pouvez éventuellement faire précéder cette action d'un bilan de compétences.

Vous pouvez également proposer des actions de VAE à votre personnel de cuisine pour être certain qu'il y ait toujours au moins un cuisinier titulaire d'un diplôme. Vous pouvez aussi former votre personnel dans le cadre de la période de professionnalisation.

Remarque : les actions de VAE font partie des actions prioritaires du Fafih.
 
#MaitreRestaurateur

Jean-Philippe Barret
 
Suivre et être alerté des nouvelles publications de Jean-Philippe Barret


 En complément :
  Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR



Recevoir la newsletter quotidienne


Ajouter à mes favoris
Etre alerté
Ajouter un
commentaire
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

 Commentaires : Signaler un abus
Pierre-Yves Bronsart
J'avais entendu dire que le crédit d'impot n'était plus d'actualité pour 2018...
14/03/2018 17:58
Suivre et être alerté des nouvelles publications de Pierre-Yves Bronsart
Frédéric BRIESMALIEN
Apparemment c'est le cas, si j'ai bien compris ...
14/03/2018 18:07
Suivre et être alerté des nouvelles publications de Frédéric BRIESMALIEN
Jean-Philippe BARRET
Le titre Maître Restaurateur existe toujours. Par contre, le crédit d'impôt était valable pour les entreprises dont le dirigeant avait obtenu le titre avant le 31 décembre 2017. Il n'a pas été reconduit pour 2018.
14/03/2018 20:39
Suivre et être alerté des nouvelles publications de Jean-Philippe BARRET
  Publier


Formation - Écoles

Autres articles...

Snapcode lhotellerie-LHR
lhotellerie-LHR
Salon LHR Emploi
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration
Newsletter
Quotidienne
Rechercher une formation une école
Besoin d'un renseignement ? Ayez le réflexe Boite à outils
Salon - Agenda
Salon - Agenda