×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Mooc cuisine de l'Afpa : à peine lancé, déjà un succès

Formation - Écoles - jeudi 4 février 2016 10:32
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

28 000 inscrits sur le site, plus de 1 800 sur Facebook... Le premier cours en ligne de l'association a trouvé preneur.



Apprendre à cuisiner comme les professionnels, premier Mooc de l'Afpa.
Apprendre à cuisiner comme les professionnels, premier Mooc de l'Afpa.

Les concepteurs ne s'attendaient pas un tel engouement. Le Mooc (cours en ligne) cuisine lancé le 1er février par l'Association française pour la formation professionnelle (Afpa) a trouvé preneur, comme en témoignent les 28 000 inscrits sur le site et plus de 1 800 sur Facebook. Ces cours s'adressent aux professionnels qui veulent se mettre à niveau et aux particuliers. Objectif : faire naître des vocations.

"La pédagogie de l'association est d'abord basée sur le geste, la pratique et ensuite la théorie, explique Loïc Tournedouet, directeur de projet. On veut toucher un maximum de public et donner envie aux internautes de se former aux métiers de la cuisine." Chaque année, sur ses plateaux techniques, l'Afpa forme 600 cuisiniers en France. "Mais ce n'est pas suffisant, ajoute Jean-Luc Kerandel, l'un des concepteurs du Mooc. 20 000 offres d'emplois restent sans réponse." Pour Jean-Paul Nicolas, concepteur également, "la pédagogie s'adapte aux nouvelles technologies. Nous utilisons déjà les vidéos pour nos cours, on va y ajouter les réseaux sociaux. On apprend beaucoup en échangeant avec ses pairs".

Une véritable image du métier

Tarte Bourdaloue, crème Dubarry, filets de sole bonne femme... le parcours est structuré, le vocabulaire expliqué. "Nous avons fait témoigner quatre restaurateurs aux parcours atypiques qui sont venus à la cuisine par passion. Ce n'est pas de la téléréalité, s'amuse Loïc Tournedouet, ce Mooc donne une véritable image du métier, avec ses contraintes, sa rigueur et le travail qui est fait en amont avant d'arriver à l'assiette. C' est un premier niveau, essentiel à nos métiers."

Gratuit, ce Mooc ne sera pas sanctionné par un diplôme mais une attestation de suivi. Seconde étape : proposer des modules pour aller plus loin, des stages en entreprise et des certifications dans les centres Afpa.

Dorisse Pradal
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce en fiches pratiques
par Tiphaine Beausseron
Services